11.04.2014 à 07:45

ReportageA 9 mois, «Daïka» a du mordant!

La mascotte du Corps des gardes-frontière s’est entraînée toute la semaine avec d'autres chiens au centre de formation d’Interlaken.

par
Valérie Duby

«Daïka», ici dans les bras de sa conductrice Sabrina, a bon caractère. Trop bon peut-être. Elle doit encore apprendre à cultiver l’instinct de proie.  Elle a toujours sa tête de chien en peluche, mais elle a bien grandi, «Daïka». A 9 mois, la mascotte du corps des gardes-frontière a quitté la lumière des projecteurs pour se consacrer à sa formation. Cette semaine, le berger allemand femelle participait à son deuxième cours au Centre de compétence, sécurité, technique et intervention d’Interlaken, l’un des deux centres de formation du Corps des gardes-frontière (Cgfr), sur la base de l’ancien aéroport militaire. Au programme de la formation avec seize autres jeunes congénères: le mordant, la recherche de traces, l’interception de personnes, la montée (et la descente) d’un hélicoptère. Pour cet exercice périlleux, «Daïka» a enfilé une muselière. Obligatoire. «C’est une question de sécurité», indique sa conductrice Sabrina, en tenant fermement sa chienne dans les bras.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!