Publié

MotocyclismeÀ Brno, même le ciel pleure Angel Nieto

Au lendemain du décès de la légende espagnole, le paddock est sous le choc. Patron des GP, Carmelo Ezpeleta, ému aux larmes, adresse un vibrant hommage à son ami.

par
JEAN-CLAUDE SCHERTENLEIB
Jesko Raffin et les autres motards ont été trempés à Brno.

Jesko Raffin et les autres motards ont été trempés à Brno.

Sous le soleil de Jerez de la Frontera, des milliers d’aficionados se sont retrouvés. Le cortège a pris naturellement forme, direction le virage numéro 9 du circuit andalou, la «Curva Angel Nieto», dédiée au pilote qui a remporté 13 titres mondiaux – superstitieux, il a toujours insisté pour que l’on utilise la formule 12 + 1! -, 90 victoires en GP, et qui est décédé jeudi après-midi dans une clinique d’Ibiza, une semaine après y avoir été transporté suite à un accident de la circulation. Le champion de 70 ans, à la jeunesse éternelle, était parti faire quelques courses aux commandes d’un quad lorsqu’il a été renversé par une automobile.

A Brno, où se tient ce week-end le GP de la République Tchèque, même le ciel a pleuré la légende, le «père du motocyclisme espagnol», cet «Angel» de plus qui a rejoint l’éternité. Mais il a fini, le ciel, par se découvrir. Parce que la vie continue et qu’à la demande expresse de la famille Nieto – les deux fils aînés d’Angel sont toujours actifs dans le paddock, Angel Junior «Gelete» comme responsable de l’hôtel itinérant des GP et son frère Pablo, à la tête des teams VR46 de Valentino Rossi -, le cher disparu n’aurait pas voulu que tout s’arrête.

Très ému, Carmelo Ezpeleta, le CEO de Dorna Sports, confie: «Ce sera désormais très difficile de se dire qu’Angel ne sera plus avec nous. J’ai une année de plus que lui, j’ai perdu jeudi un vrai ami. C’est lui qui a rendu la moto si populaire en Espagne; sa personnalité est l’une des plus importantes du monde sportif de notre pays. J’étais bien sûr en contacts réguliers avec les siens et Pablo, comme «Gelete» m’ont encore dit ce matin: «Continue normalement, c’est ce que papa aurait voulu.» La famille a d’ailleurs annoncé que les funérailles se tiendront à Madrid début septembre, soit après les deux GP qui nous attendent maintenant – Brno, dimanche, puis l’Autriche le week-end prochain -, et après le GP de Grande-Bretagne, le 27 août, afin que tous les gens de la course qui désirent venir lui rendre un dernier hommage puissent le faire. Dimanche, après les warm-up, une minute de silence sera observée. Angel sera toujours avec nous. Merci.» La voix de Carmelo Ezpeleta est devenue hésitante. Submergé par l’émotion, il a eu de la peine à retenir quelques larmes. Le ciel, sur Brno, allait bientôt se découvrir. Et les essais reprendre. Parce que c’est ainsi qu’Angel Nieto l’aurait voulu!

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!