Actualisé

AnimauxÀ cause de leurs crottes, les chiens sont bannis de certains parcs neuchâtelois

A Cressier (NE), les autorités vont interdire aux chiens certaines zones de leurs espaces verts. Les propriétaires dénoncent une oppression croissante.

par
Lucien Christen
Dans 20 jours, les chiens ne pourront plus se balader devant le château de Cressier (NE).

Dans 20 jours, les chiens ne pourront plus se balader devant le château de Cressier (NE).

David Marchon/LMD

Il est catégorique: il ne s’agit pas d’une chasse aux sorcières. Joël Boulogne, conseiller communal de Cressier (NE) à la tête de la Police regrette d’avoir dû prendre cette décision. Mais les crottes de chien, la commune en a assez. Elles jonchent depuis trop longtemps les abords du château et la place du village, où batifolent quotidiennement les écoliers, dénonce l’élu: «Il y a huit ans, nous avions voté une loi permettant d’amender les propriétaires de chiens qui ne ramassaient pas les excréments de leurs animaux. Durant ces huit dernières années, nous n’avons pas collé une seule amende, bien que les incivilités perduraient. Nous avons privilégié le dialogue. Mais là, ça suffit, nous devons sévir.»

Ce n’est pas faute d’avoir prévenu les 130 propriétaires de chiens à l’avance. La commune leur a adressé une lettre de mise en garde et a publié un avis à quatre reprises dans le journal local. Rien n’y fait, une trentaine de propriétaires, selon Joël Boulogne, font la sourde oreille. Verdict: dans 20 jours, passé le délai référendaire, tous les chiens auront l’interdiction de pénétrer sur ces quatre parcelles, comme le révélaient hier nos confrères de L’Express. Les contrevenants seront amendés de 150 à 200 francs.

Pour en savoir plus, consultez le site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Votre opinion