Basketball - À Genève, simple accident ou vraie rechute?

Publié

BasketballÀ Genève, simple accident ou vraie rechute?

Des Lions qui replongent, Monthey qui fait le ménage, Fribourg qui ridiculise Boncourt, Nyon qui reste en chantier et une petite blessure pour Selim Fofana: «Chaud Time»!

par
Jérémy Santallo
«Chaud Time», la chronique du «Matin» sur le basket suisse.

«Chaud Time», la chronique du «Matin» sur le basket suisse.

Yannick Michel/LM

Les Lions de Genève replongent

Ça commence à faire beaucoup. Franchement, se faire «taper» trois fois en quatre duels par un promu, certes bien coaché, avec de bons joueurs suisses et des étrangers qui tiennent la route. Mais quand même. On pensait que les Lions de Genève étaient en train de trouver leur rythme de croisière, eux qui restaient sur trois succès de rang – mais en jouant Nyon, Starwings et Lugano. Sauf que patatras samedi contre Swiss Central (59-64). Et la victoire lucernoise ne souffre d’aucune contestation, eux qui ont mené en score durant toute la rencontre.

Le résumé de la rencontre entre les Lions de Genève et Swiss Central.

Swiss Basketball

Ce que l’on a vu côté genevois? Un Dragan Zekovic ou un Scott Suggs maladroits – ça peut arriver, il ne faut pas leur en tenir rigueur – et des mésententes en défense sur les écrans ou dans les relations de passe. Et dans les deux cas, Eric Adams n’est jamais très loin… Surtout, lorsque l’on voit les chiffres cumulés de Vid Milenkovic et Justin Solioz, samedi, on se dit que c’est bien dommage que Florian Steinmann, toujours libre comme l’air, et les dirigeants du Pommier n’aient jamais trouvé un terrain d’entente. C’est même assez incompréhensible.

Bref, on s’égare. La réalité de la semaine à venir, pour les Lions, c’est un déplacement à Fribourg (1er) mardi et un autre à Massagno (2e) samedi. Dans le même temps, Swiss Central accueillera Boncourt mercredi puis Nyon dimanche. Inutile de vous faire un dessin. La 4e place (synonyme d’avantage du terrain en quarts de finale des play-off) des Genevois, qui ont une victoire d’avance sur Swiss Central, est en grand danger.

Le BBC Monthey fait le ménage

Pour ne rien vous cacher, Patrick Pembele nous a fait un peu de peine, samedi, au Rocher. Son BBC Monthey a perdu samedi face au BBC Nyon (88-84) sa sixième rencontre de SB League par un écart de 5 points ou moins cette saison. C’était la première fois que l’on voyait la formation valaisanne de nos propres yeux et on a avoué, au technicien, que l’on avait vu évoluer une équipe sans âme, voire malade. Le club du Reposieux en est conscient et a décidé de prendre le taureau par les cornes depuis plusieurs semaines, en coulisses.

Encore vus plutôt à leur avantage ce week-end, Dikembe Dikson et JaCori Payne ne sont pas menacés. Le contrat d’Aminenye Lakoju, si décevant, a en revanche été rompu. Il sera remplacé par Kevin Langford, 36 ans, qui est arrivé lundi en Suisse en provenance du championnat grec. Quid désormais de leur compatriote Jalen Hayes? Fantomatique depuis le début du 3e tour, le poste 4 va devoir retrouver un semblant de motivation. La 8e place des Montheysans, mal partis pour récupérer Clayton Le Sann pour les play-off, est à ce prix.

FR Olympic ridiculise Boncourt

On s’excuse d’avance pour nos lecteurs jurassiens. Mais il y avait presque quelque chose de risible à regarder Nemanja Calasan haranguer la foule du Chaudron, après la blessure à la cheville de Juraj Kozic, et alors que le score était de 30-64 en faveur de Fribourg. «Si j’ai fait ça, c’est pour réveiller mes coéquipiers et demander aux spectateurs leur soutien. Nous en avions besoin», s’est justifié l’international suisse, dans des propos rapportés par notre confrère de La Liberté.

Nemanja Calasan a demandé l’appui du public du Chaudron.

Swiss Basketball

Comme prévu, et en bon leader incontesté, Olympic a été s’imposer à Boncourt. Ce que l’on avait un peu moins prévu, c’est l’écart final entre les deux formations (59-105)… En mission sur Brent Jackson, Arnaud Cotture a tout de suite montré au top-scorer adverse qu’il allait passer un sale quart d’heure face à lui en le contrant sur sa première percée vers le panier. 15-0 après 5 minutes, 28-5 à la fin 1er quart-temps: la messe était dite.

Le contre d’Arnaud Cotture sur Brent Jackson.

Swiss Basketball

Le BBC Nyon reste en chantier

Les débuts prometteurs d’Isiah Umipig (28 points) et la fin de la série noire de cinq défaites de rang en SB League contre Monthey n’ont pas réglé tous les problèmes de la formation de Stefan Ivanovic. Le coach du Rocher prône depuis le début de la saison un style de jeu basé sur la structure et la patience. Le technicien veut aujourd’hui sortir un peu de ce cadre. «On pratique un basket posé, surtout avec Isiah qui va maintenant pas mal porter le ballon. Mais je pense qu’il faut que l’on joue plus vite.» C’est d’ailleurs comme ça, avec Joël Wolfisberg dans le rôle du finisseur, que Nyon s’est échappé au tableau d’affichage, samedi.

Les meilleures actions d’Isiah Umipig, samedi.

Swiss Basketball

Voilà pour le parquet, place aux coulisses. Blessé au genou à Fribourg il y a dix jours, Khadim Sow ne portera plus le maillot nyonnais cette saison. Les dirigeants, qui pensaient sûrement en avoir fini avec les recherches de joueur par vidéos après l’engagement d’Isiah Umipig, ont replongé et d’après les premières rumeurs, c’est un tantinet la galère. C’est vrai, un gaillard de plus de 200 cm potentiellement libre et en forme à ce moment de la saison, ça ne court pas les rues… La perle rare est espérée dès que possible, sachant que Laurent Zoccoletti, toujours diminué par une commotion, est en passe de rester à l’infirmerie jusqu’au play-off.

Rien de grave pour Selim Fofana

Spinelli Massagno (2e) contre Union Neuchâtel (3e). C’était l’affiche du week-end mais elle n’a pas atteint les sommets escomptés. Pourquoi? Parce que les visiteurs romands se sont présentés à Nosedo avec un Killian Matin présent, mais en civil sur le banc, puisque touché à la jambe. Déjà, avec son poste 4 international suisse, la rotation de Mitar Trivunovic n’est pas pléthorique. Mais là, sans lui et avec en plus la sortie sur blessure de Selim Fofana au début du 2e quart-temps, ça devenait mission impossible pour les joueurs de la Riveraine.

Le moment où Selim Fofana s’est blessé.

Swiss Basketball

Vaincu par le collectif de Massagno (86-71) et ses six éléments à plus de 8 points, Union, qui restait sur cinq victoires consécutives, a subi un coup d’arrêt et a sans doute fait des adieux définitifs à la place de dauphin d’Olympic, qu’il lorgnait. Les Neuchâtelois recevront Monthey mercredi. Avec ou sans Selim Fofana? Selon nos informations, le meneur international suisse aurait «seulement» pris un mauvais coup dans le ventre. Il est toutefois très incertain, tout comme son coéquipier Killian Martin.

Ton opinion