Hockey sur glace - À jouer avec le feu, FR Gottéron a manqué d’être puni
Actualisé

Hockey sur glaceÀ jouer avec le feu, FR Gottéron a manqué d’être puni

FR Gottéron a doublé son capital points face à Rapperswil. Victorieux à Berne mardi, il s’est cette fois-ci imposé chichement contre des St-Gallois longtemps incapables de trouver l’ouverture.

Le joueur de Fribourg Gottéron Mauro Joerg lors du match contre Rapperswil.

Le joueur de Fribourg Gottéron Mauro Joerg lors du match contre Rapperswil.

Estelle Vagne/freshfocus

C’est ce qui s’appelle s’enfermer dans un profond mutisme. Vaincu 2-0 mercredi à Lugano, Rapperswil a longtemps cru qu’il ne parviendrait à nouveau pas à trouver le chemin des filets. Silencieuse durant 57’35, la formation désormais dirigée par Stefan Hedlund est revenue à la hauteur de son adversaire que très tardivement, alors que son gardien Noël Bader avait déserté sa cage. Cette réussite a au moins eu le don de ranimer FR Gottéron, qui a inscrit le but décisif dans la minute suivante par l’intermédiaire de Julien Sprunger en avantage numérique, et prendre pour le coup trois nouveaux points après ceux ramenés de Berne trois jours plus tôt. Ce succès 3-1 – Sandro Schmid a conclu dans la cage vide - traduit en tout cas bien la difficulté rencontrée par les Dragons pour mettre leur invité à terre.

Pour «Rappi», ce résultat négatif révèle une étrange similarité avec celui obtenu deux jours plus tôt au Tessin, où il a concédé l’ouverture après 7’17 (but de Matteo Nodari) avant de voir ses ultimes espoirs s’envoler dans la cage vide (59’51). Vendredi soir, c’est après 7’40 que le surprenant demi-finaliste des derniers play-off a encaissé le 1-0. Une rondelle malicieusement dérobée par Mauro Jörg dans la canne du néophyte Inaki Baragano a permis à Nathan Marchon de lancer la soirée.

Cette réalisation est alors venue concrétiser l’écrasante domination fribourgeoise de début de partie, qui a vu Killian Mottet trouver le poteau adverse (2’36) et le coach Hedlund faire rapidement usage de son temps mort (3’18). Gottéron a ensuite relâché la pression, grosso modo à partir du quart d’heure. Une baisse de régime symbolisée par deux hors-jeu et un dégagement interdit sifflés à son encontre en l’espace d’une petite minute alors qu’il évoluait en jeu de puissance.

En autorisant son adversaire à prendre possession de son camp de défense lors de séquences au doux arôme d’égalisation, les Fribourgeois ont tremblé. Plus qu’ils ne le pensaient initialement, plus qu’ils n’auraient dû. Et ont frôlé la punition. À ne pas faire le nécessaire pour consolider leur fragile avantage, ils ont craint jusqu’au 3-1 de la dernière minute.

FR Gottéron – Rapperswil 3-1 (1-0 0-0 2-1)

BCF-Arena. 6579 spectateurs. Arbitres: MM. Tscherrig, Hungerbühler, Kerhli et Stalder.

Buts: 8e Marchon (Jörg) 1-0, 58e Eggenberger (Profico/ 6 c 5) 1-1, 59e Sprunger (Mottet, Gunderson/ 5 c 4) 2-1, 60e Schmid (Desharnais/ cage vide, à 5 c 6) 3-1.

FR Gottéron: Berra; Diaz, Furrer; Sutter, Gunderson; Kamerzin, Chavaillaz; Jecker; Brodin, Desharnais, Mottet; Sprunger, Bykov, DiDomenico; Herren, Walser, Jörg; Bougro, Schmid, Marchan; Jobin. Entraîneur: Dubé.

Rapperswil: Bader; Baragano, Djuse; Vouardoux, Profico; Aebischer, Sataric; Zangger, Albrecht, Cervenka; Wick, Dünner, Lammer; Mitchell, Rowe, Eggenberger; Forrer, Wetter, Neukom. Brüschweiler. Entraîneur: Hedlund.

Notes: FR Gottéron sans Dufner (blessé) ni Rossi (surnuméraire). Rapperswil sans Jelovac, Lehmann, Moses (blessés), Bircher ni Marha (surnuméraires). Tir sur le poteau de Mottet (3e). Temps mort Rapperswil (4e) et FR Gottéron (58e). Rapperswil évolue sans gardien (57’20 à 57’35 et 58’40 à 59’23).

Pénalités: 3 x 2’ contre FR Gottéron, 4 x 2’ contre Rapperswil.

(Julien Boegli)

Votre opinion