États-Unis - À Manhattan, les amoureux peuvent à nouveau se dire «oui» à la mairie
Publié

États-UnisÀ Manhattan, les amoureux peuvent à nouveau se dire «oui» à la mairie

Le bureau des mariages new-yorkais a rouvert vendredi, après plus d’un an de fermeture pour cause de pandémie. Les futurs époux étaient au rendez-vous.

Le bureau des mariages de Manhattan a accueilli vendredi ses premiers futurs époux depuis plus d’un an.

Le bureau des mariages de Manhattan a accueilli vendredi ses premiers futurs époux depuis plus d’un an.

REUTERS

«Ça valait le coup d’attendre»: comme Sae et Richard, les couples d’amoureux ont retrouvé vendredi le chemin du bureau des mariages sur l’île de Manhattan, à New York, un symbole pour la ville après plus d’un an de fermeture à cause de la pandémie.

«Nous voulions quelque chose de simple, de très intime, et nous voulions le faire au City Hall», raconte Sae Feurtado, une photographe new-yorkaise de 32 ans, en couple depuis sept ans avec Richard Kissi, devant le grand bâtiment public où ils viennent de s’unir.

«Nous avions décidé de nous marier juste avant le Covid», poursuit-elle dans un grand sourire, bouquet de fleurs mauves à la main, petite couronne dans les cheveux et masque noir sur le visage. «Et puis c’est arrivé», ajoute son mari, pour faire allusion à la pandémie de coronavirus, qui a contraint New York à fermer ses écoles, ses lieux culturels et de nombreux services pendant plusieurs mois.

Jusqu’à 200 cérémonies par jour

Le bureau des mariages était fermé depuis mars 2020 et n’a rouvert que vendredi. Les fois précédentes, «je pense c’était après le 11-Septembre, et nous avons été fermés après (l’ouragan) Sandy» en 2012, raconte l’agent d’état civil Michael McSweeney. «C’est fantastique de se retrouver enfin face à face avec les gens», ajoute-t-il, même si pour l’instant un seul témoin est autorisé par mariage, et même si les autres bureaux de la ville restent fermés.

Le bureau, où «les bons jours» se tiennent «jusqu’à plus de 200 cérémonies», ne se situe pas à proprement parler au «City Hall», l’Hôtel de Ville, mais dans un autre bâtiment public à quelques rues de là, dans le sud de l’île de Manhattan. À l’intérieur, seul un mur recouvert d’une grande photographie du City Hall permet de faire comme si on y était.

«Un vrai mariage, en personne»

«C’était possible de se marier sur Zoom, mais je ne voulais pas de ça. Je voulais un vrai mariage, en personne», dit Fabian, un étudiant espagnol de 22 ans qui vit à New York et s’est marié vendredi avec Pablo, un Dominicain de 31 ans. La mairie avait mis en place un service de mariages en ligne.

Pour la capitale culturelle américaine, qui a payé un lourd tribut à la pandémie, avec plus de 33’000 morts, le retour à la vie normale est crucial, notamment pour retrouver sa vitalité touristique. New York a vu le nombre de ses visiteurs s’effondrer avec la pandémie de coronavirus, passant de 66,6 millions en 2019 à 22,3 millions en 2020.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires