Mexique: À Mexico, une marche pour la légalisation de l’avortement
Publié

MexiqueÀ Mexico, une marche pour la légalisation de l’avortement

Les manifestantes réclamaient que l’avortement soit dépénalisé dans tout le pays, car il n’est légal qu’à Mexico et dans l’État d’Oaxaca depuis 2019.

Un important dispositif policier a été déployé pour encadrer les manifestantes.

Un important dispositif policier a été déployé pour encadrer les manifestantes.

KEYSTONE/EPA/Sashenka Gutierrez

Plusieurs centaines de militantes féministes manifestaient lundi dans les rues de Mexico pour réclamer la légalisation de l’avortement dans tout le Mexique, à la veille de la journée mondiale d’action pour l’accès à l’avortement sûr et légal, a constaté l’AFP.

Majoritairement habillées de noir et le visage masqué, les manifestantes se sont rassemblées dans le centre historique de Mexico où quelques heurts ont éclaté face à un impressionnant dispositif policier qui encadrait ensuite leur parcours dans les rues de la ville.

«Nous voulons l’avortement, légal, sûr et gratuit pour toutes les femmes», criaient les manifestantes. Elles réclament que l’avortement soit dépénalisé dans tout le pays, car il n’est légal qu’à Mexico, depuis 2007, et dans l’État d’Oaxaca (sud), depuis 2019, jusqu’à la 12e semaine de grossesse.

Sauf à Cuba et en Uruguay où il est autorisé, l’avortement est considéré comme un crime en Amérique latine. Dans un contexte de recrudescence de la violence contre les femmes au Mexique (plus d’un millier de féminicides recensés en 2019), la plupart restés impunis, les groupes féministes ont intensifié leurs actions de protestation pour défendre la cause des femmes.

(ATS/NXP)

Votre opinion