Tennis - À Monte-Carlo, Sinner va défier Djokovic
Publié

TennisÀ Monte-Carlo, Sinner va défier Djokovic

Vainqueur de l’Espagnol Alberto Ramos, l’Italien va retrouver le No 1 mondial au tournoi monégasque.

Sinner va affronter pour la première fois Djokovic.

Sinner va affronter pour la première fois Djokovic.

Rolex MC Masters

À cause d’un test positif au Covid-19, Daniil Medvedev a perdu sans jouer, mardi, la possibilité de défendre ses chances à Monte-Carlo où Jannick Sinner a, lui, gagné le droit de défier le No 1 mondial Novak Djokovic.

Le prometteur Italien, 22e au classement mondial, finaliste à Miami au début du mois, a battu l’Espagnol Alberto Ramos (ATP 46) 6-3 6-4. Il constituera ainsi un premier obstacle de taille sur le parcours du No 1 mondial, exempté de premier tour.

«Il a tout ce qu’il faut pour devenir un champion et il est entre de bonnes mains», a dit le Serbe au sujet de Sinner, entraîné par le célèbre coach italien Riccardo Piatti qui était aux côtés de Djokovic lorsque celui-ci a débuté chez les professionnels. «Nous ne nous sommes jamais affrontés en match officiel, donc ça va être intéressant de le jouer sur terre battue», a estimé Djokovic.

«Je l’ai beaucoup vu à la télévision»

Sinner, lui, tentera «d’appliquer (son) plan de jeu» durant ce qui sera «forcément un match difficile». «Je ne le connais pas si bien que ça. Bien sûr je l’ai beaucoup vu à la télévision, mais le jouer en match, c’est différent», a souligné l’Italien de 19 ans.

Contrairement à Djokovic, qui n’a plus joué de tournoi depuis sa victoire en février à l’Open d’Australie, notamment pour se remettre d’une déchirure abdominale, Sinner a enchaîné quatre tournois en montant en puissance, jusqu’à cette finale au Masters 1000 floridien.

Il n’y voit pourtant pas un avantage car le Serbe, outre l’expérience acquise, «s’est beaucoup entraîné sur cette période». «Je sais bien qu’il était blessé aux abdominaux, mais s’il joue Monte-Carlo, c’est qu’il va bien maintenant», a ajouté l’Italien.

Tsitsipas facile, pas Auger-Aliassime

Au chapitre des réussites également, l’entrée en lice de Stefanos Tsitsipas (ATP 5) qui a nettement dominé le Russe Aslan Karatsev (ATP 29) 6-3, 6-4. Le Grec de 22 ans a parfaitement répondu à la violence des coups de son adversaire et a profité de ses nombreuses fautes directes (32 contre 16).

En revanche, malheureusement pour Félix Auger-Aliassime, l’effet Toni Nadal attendra. Flanqué pour la première fois de son nouveau conseiller, connu pour être le coach historique de Rafael Nadal avec qui il a remporté 16 Majeurs jusqu’à la fin de leur collaboration en 2017, le Canadien (21e) a été sévèrement battu par le Chilien Cristian Garin (24e) 7-6 (7 mars), 6-1.

«Nous travaillons dur avec Toni et Fred (Fontang, son coach français). Nous avons encore beaucoup de travail, mais je suis très content de cette association avec Toni», a commenté Auger-Aliassime. «Avoir l’impression de bien jouer c’est une chose, mais une autre est d’avoir des résultats, de monter au classement, de jouer les Masters de fin d’année. C’est ça que je veux faire», a-t-il souligné.

Fabio Fognini (ATP 18), tenant du titre, poursuit sa route. Après avoir écarté Miomir Kecmanovic (ATP 47) 6-2 7-5, il affrontera Jordan Thompson (ATP 63). En revanche, le finaliste de la dernière édition, le Serbe Dusan Lajovic (ATP 31), n’a pas dépassé le premier tour cette année, éliminé par le Britannique Daniel Evans (ATP 33) 6-3, 6-7 (11/13), 6-2.

(AFP)

Votre opinion