Beach-volley: A Munich, Vergé-Dépré est joueuse, chaperon et motivatrice

Publié

Beach-volleyÀ Munich, Vergé-Dépré est joueuse, chaperon et motivatrice

Privée de son habituelle partenaire Joana Heidrich, blessée, la médaille olympique bernoise fait la paire avec un jeune talent de 20 ans aux Européens. Le duo a gagné son premier match.

par
Emmanuel Favre
(Munich)
Anouk Vergé-Dépré constitue un binôme avec Menia Bentele en Bavière.

Anouk Vergé-Dépré constitue un binôme avec Menia Bentele en Bavière.

Imago

Anouk Vergé-Dépré (30 ans) n’a pas eu droit à un accueil à l’image de son palmarès lors de son premier match des Championnats d’Europe de Munich, mardi. La médaillée de bronze des Jeux olympiques de Tokyo en 2021 et championne continentale des joutes de 2020 à Jurmala, a été programmée sur un court annexe, loin des caméras, contre les jumelles ukrainiennes Inna et Iryna Makhno (27 ans, 77es du classement mondial).

Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré avaient offert une médaille de bronze à Swiss Olympic en 2021 à Tokyo.

Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré avaient offert une médaille de bronze à Swiss Olympic en 2021 à Tokyo.

Imago

Si la Bernoise ne jouit plus de son statut habituel, c’est parce qu’elle ne fait plus la paire avec Joana Heidrich et que son équipe ne figure pas dans les tablettes. La Zurichoise s’est disloquée l’épaule droite lors de la finale pour la 3e place des Mondiaux de Rome le 19 juin. Une blessure qui a nécessité une opération et qui a été synonyme de fin de saison. 

Eloignée du World Tour

Conséquence pour Anouk Vergé-Dépré: afin de ne pas courir le risque de perdre des points dans la hiérarchie mondiale, elle a choisi de ne pas s’aligner dans les tournois du World Tour avec une autre partenaire.

À Munich, elle constitue un binôme avec la Bâloise Menia Bentele (20 ans), un talent qu’il s’agit encore de polir. Un joyau qui a été régulièrement testé par ses adversaires durant ce duel d’ouverture remporté 2-1 (23-25 21-13 15-11) en 44 minutes.

Anouk Vergé-Dépré et Menia Bentele.

Anouk Vergé-Dépré et Menia Bentele.

E. Favre

Si la victoire a été belle, l’attitude corporelle de Vergé-Dépré l’a presque été davantage. La championne a concilié les rôles de joueuse, de chaperon, de tacticienne et de motivatrice sans jamais se départir d’un sourire qui illustrait son plaisir d’être de retour sur le sable dans une réelle compétition à enjeu. «J’ai vraiment eu du fun, confirme-t-elle quelques minutes après la rencontre. C’est sûr que nous ne sommes pas venues ici en prétendant devenir championnes d’Europe. Mais nous sommes des compétitrices et nous allons donner le meilleur de nous-mêmes à chaque sortie.» À côté d’elle, Menia Bentele acquiesce: «C’est une bonne prof!»

Déjà qualifiées

D’ores et déjà assurées de prendre part au moins aux 16es de finale (les 8es en cas de succès dans leur deuxième duel), les deux Suissesses pourraient même remodeler les plans dessinés par Vergé-Dépré. «Si tout se passe bien, on ne peut plus exclure l’hypothèse d’une apparition sur le World Tour en 2022.»

Il est prévu que Joana Heidrich soit d’aplomb au début de 2023, année où sera lancé le processus de qualification pour les Jeux olympiques de Paris en 2024.

Ton opinion