Publié

CadeauA Québec, l'horloge jurassienne n'est pas à l'heure

Le canton du Jura a offert une horloge «porte-bonheur» à Québec qui avance de quelques minutes.

Ce cadeau symbolise tout le savoir-faire des jurassiens.

Ce cadeau symbolise tout le savoir-faire des jurassiens.

DR

Une montre suisse qui n'est pas ponctuelle, ça existe: l'horloge géante offerte l'an dernier par le canton du Jura à la Ville de Québec avance de six minutes. L'Ecole nationale de l'horlogerie de la Belle Province a été chargée de remettre les pendules à l'heure.

Les collaborateurs chargés de l'entretien ont constaté mercredi matin l'imprécision sur les deux faces du garde-temps. Le fabricant haut de gamme Richard Mille, sis aux Breuleux (JU), les aide à corriger le tir, a raconté jeudi à l'ats David O'Brien, relationniste de presse à la Ville de Québec, confirmant une information relayée notamment par Radio Fréquence Jura.

Illustrer le savoir-faire jurassien

Le canton du Jura a offert l'horloge «porte-bonheure» à Québec pour son 400e anniversaire. L'oeuvre doit renforcer les liens d'amitié entre les deux partenaires. Haute de 3,5 mètres et lourde de 1913 kilos, elle doit illustrer le savoir-faire des Jurassiens.

Cette réalisation hors norme, conçue par l'entreprise Richard Mille et les apprentis de l'école d'horlogerie de Porrentruy (JU), a exigé six années de travail. Elle a mobilisé 28 corps de métier, des centaines de collaborateurs et a requis plus de 6500 heures de développement et près de 4000 heures de montage.

310'000 francs

L'horloge est 40'000 fois plus lourde qu'une montre standard. Son mouvement compte 5451 pièces.

Ce cadeau monumental a été placé dans les jardins de l'Hôtel de Ville de Québec. Les coûts de cette installation à l'extérieur étaient estimés l'an dernier à quelque 400'000 dollars canadiens (environ 310'000 francs), ce qui avait suscité un début de controverse: 45'000 dollars avaient été initialement devisés pour une installation dans une salle de la bibliothèque.

(ats)

Votre opinion