Hippisme: À Saint-Gall, Steve Guerdat a encore épaté

Publié

HippismeÀ Saint-Gall, Steve Guerdat a encore épaté

Le Jurassien a remporté le Grand Prix de Suisse au CSIO de St-Gall avec «Venard de Cerisy». Un autre Suisse termine deuxième.

par
Alban Poudret
Saint-Gall
Steve Guerdat et «Venard de Cerisy» ont brillé à Saint-Gall.

Steve Guerdat et «Venard de Cerisy» ont brillé à Saint-Gall.

Keystone

«En ce moment, tout me sourit, mes chevaux sont en super forme, je me sens bien, j'ai des propriétaires formidables, c'est une période de rêve et je sais que ça ne sera pas toujours comme ça, mais je savoure ces instants», avouait Steve Guerdat (37 ans dans dix jours), No 1 mondial pour un bout de temps encore après son troisième sacre en Coupe du monde et ses succès de La Baule et St-Gall.

Ce vendredi ensoleillé n'avait pourtant pas commencé idéalement puisque «Venard de Cerisy» avait trop tutoyé la dernière barre de la première manche: 4 pts et le 8e rang provisoire. Ce qui aurait été rédhibitoire dans le GP de La Baule (où il était 2e) ne l'était pas ici à St-Gall, les 11 meilleurs, dont neuf cavaliers à 4 pts, étant rappelés. «J'avais une faute de retard, mais je pensais que tout était possible et j'ai donc pris tous les risques», dira le Jurassien.

En entrant le dernier en piste, Bryan Balsiger pouvait réussir le plus grand exploit de sa jeune carrière (il aura 22 ans le 2 juillet), remporter le Grand Prix de Suisse Longines. Pour cela, il lui fallait réussir un second sans-faute avec «Clouzot de Lassus». Las, le talentueux Neuchâtelois fit la faute sur l'avant-dernier obstacle: 6e! Exactement comme la Française Pénélope Leprévost deux minutes plus tôt avec l'étalon «Vancouver de Lanlore», seul autre sans-faute du premier tour, 4e.

Gagner un tel GP à 4 pts, c'est bien rare

Du coup, la victoire était pour Steve Guerdat, ultrarapide en seconde manche avec le prometteur «Venard de Cerisy», propriété de la Tessinoise Sabina Cartossi. Gagner un tel GP à 4 pts, c'est bien rare. Brillant avec tous ses chevaux, le No 1 mondial mérite bien son brassard. Dimanche, il sellera «Albführen's Bianca» dans la Coupe des Nations – l'objectif des Suisses - avant de s'envoler avec ces deux-cracks-là et d'autres à Calgary (Canada), pour trois CSI 5*.

La 2e place pour le «local» Arthur G. da Silva, qui était écuyer à 2 km, au Manège de St-Josefen de Markus Fuchs, avant de partir pour la Belgique. Avec le puissant étalon «Inonstop vt Voorhof», il finit à 41 centièmes du No 1 mondial. Et derrière la Britannique Laura Renwick, 3e, et Pénélope Leprévost, 4e, on trouvait deux Romands et une Soleuroise. La 5e place pour Alain Jufer, épatant avec «Cornet MM», qu'il monte depuis deux mois, la 6e pour Bryan Balsiger, le héros malheureux, et la 7e pour Barbara Schnieper, avec «Cicero F».

Ton opinion