Berne: À session extraordinaire, des coûts extraordinaires!
Actualisé

BerneÀ session extraordinaire, des coûts extraordinaires!

Les parlementaires ne reculent devant rien pour siéger en toute sécurité. Plus de 3 millions de francs pour avoir son mot à dire. Le port du masque sera permis et le Parlement va tenter une session sans papier.

par
lematin.ch
Le décor glacial de cette session extraordinaire tranche singulièrement avec les couloirs tamisés et boisés du Palais fédéral.

Le décor glacial de cette session extraordinaire tranche singulièrement avec les couloirs tamisés et boisés du Palais fédéral.

Keystone

C'est un changement de décor radical entre les lambris du Palais fédéral et la froideur des locaux de Bernexpo en périphérie de la capitale helvétique. La Délégation administrative (DA) des Chambres fédérales a tout mis en place pour que les participants à la session extraordinaire du 4 au 11 mai travaillent dans des conditions optimales pour éviter toute propagation du virus. Et il en coûtera 3,125 millions de francs.

Tout le temps à deux mètres!

«L’ensemble des locaux et des postes de travail ainsi que l’offre de restauration seront aménagés de sorte que toutes les personnes présentes puissent se tenir à tout moment à au moins deux mètres de distance les unes des autres», précise la DA.

Port du masque autorisé

Et puis, le Parlement va tester une nouveauté, qui a souvent fait l'objet de réflexions en son sein: «Aucun document papier ne sera distribué ou transmis, les procédures seront adaptées en conséquence». Bon, il est tout de même précisé «dans la mesure du possible». Autre chose qui va faire plaisir à Magdalena Martullo Blocher (UDC/GR). qui se l'était vu refuser à la session de printemps: «Le port du masque de protection sera autorisé dans les salles des conseils. Il ne dispensera toutefois pas du respect des règles d’hygiène et de distanciation.»

Plus de 2 millions de location

Enfin, à session extraordinaire, coûts extraordinaires. La DA parle de 3,125 millions de francs au total. La location de Bernexpo vaut déjà 2,074 millions de francs et la location de salles de séance à l’hôtel Bellevue 43 200 francs. Les installations techniques (dispositifs de vote, enregistrement des débats, Bulletin officiel, informatique, visioconférence, etc.) s'élèveront à 375 000 francs, la sécurité à 430 000 francs et enfin des divers pour 200 000 francs.

A ce prix-là, il reste à espérer que les trois semaines de la session de juin puissent se dérouler à nouveau au Palais fédéral.

Eric Felley

Votre opinion