Publié

SéismeA Taïwan, les secouristes font leur maximum

Les secouristes sont engagés dans une course contre la montre pour retrouver plus de 120 personnes ensevelies.

1 / 20
Les opérations de sauvetage se sont terminées à Tainan, le 13 février, sur un lourd bilan : 114 morts, 175 survivants dont 96 hospitalisés dans la ville de 2 millions d'habitants. (Image - 8 février 2016)

Les opérations de sauvetage se sont terminées à Tainan, le 13 février, sur un lourd bilan : 114 morts, 175 survivants dont 96 hospitalisés dans la ville de 2 millions d'habitants. (Image - 8 février 2016)

Reuters
La justice taïwanaise a ordonné la saisie d'environ 800'000 euros d'avoirs appartenant au promoteur immobilier et trois associés à l'origine de la construction d'un complexe résidentiel détruit par un séisme. Plus de 90 personnes y ont été tuées. (Vendredi 12 février 2016)

La justice taïwanaise a ordonné la saisie d'environ 800'000 euros d'avoirs appartenant au promoteur immobilier et trois associés à l'origine de la construction d'un complexe résidentiel détruit par un séisme. Plus de 90 personnes y ont été tuées. (Vendredi 12 février 2016)

Keystone
Des proches des victimes attendent des nouvelles sur les lieux à Tainan. (9 février 2016).

Des proches des victimes attendent des nouvelles sur les lieux à Tainan. (9 février 2016).

Keystone

Le bilan de la secousse de magnitude 6,4 qui a frappé le sud de l'île samedi vers 4 heures du matin locales samedi (21 heures vendredi), provoquant l'effondrement d'un ensemble résidentiel de 16 étages (notre galerie photos) et de près de 100 logements dans la ville de Tainan, s'alourdit à mesure que les secours avancent dans leurs opérations.

Une enquête a été ouverte sur la construction de l'ensemble d'immeubles tandis que des survivants critiquaient des manquements en matière de de sécurité.

Dimanche matin, 126 résidents étaient toujours portés disparus, dont 103 coincés «très profondément» sous les décombres, selon le maire de Tainan, William Lai, qui a ajouté: «il n'y a aucun moyen de les atteindre directement, c'est très difficile».

Le travail des sauveteurs est compliqué par le fait que deux immeubles ont été écrasés par deux autres immeubles voisins, a-t-il expliqué, ce qui les a obligés à consolider les immeubles effondrés avant de creuser.

250 personnes sauvées

D'après les archives locales, environ 260 personnes habitaient cet ensemble mais les autorités estiment que plus 300 personnes se trouvaient là au moment du séisme, en raison de l'approche des festivités du Nouvel An pendant lesquelles les Taïwanais se retrouvent en famille. Des étudiants occupaient également certains logements sans en avoir été les locataires officiels, selon les mêmes sources.

Les secouristes fouillaient les décombres dimanche, exhortant les survivants coincés à tenir bon pendant qu'ils tentaient de les atteindre. Plusieurs résidents ont été extraits vivants des décombres après plus de 24 heures.

En tout, plus de 250 personnes ont été sauvées, dont environ 200 secourues, les 50 autres ayant pu s'échapper sans assistance. Les secouristes utilisaient des grues, des échelles et des chiens renifleurs pour repérer et extraire les victimes.

Parmi les 24 personnes tuées dans le séisme, 22 se trouvaient dans l'ensemble résidentiel effondré, dont un nourrisson de 10 jours et deux autres enfants.

Les autorités ont annoncé l'ouverture d'une enquête, les critiques émergeant sur la capacité du bâtiment à encaisser les tremblements de terre.

Le maire a déclaré que des survivants avaient fait état de «manquements» aux normes de sécurité, sans donner plus de détails. «J'ai contacté les autorités judiciaires et les procureurs ont officiellement lancé une enquête», a indiqué l'élu.

«Nous tiendrons l'entreprise de construction responsable si elle a violé la loi», a fait plus clairement savoir M. Lai.

Bâtiment «mal fait»?

Selon la presse locale, l'entreprise en question qui a bâti l'ensemble a cessé ses activités, et les habitants mettaient en doute la qualité des matériaux utilisés.

Selon Yueh Chin-sen, dont la belle-mère compte huit membres de sa famille encore pris au piège, les résidents s'étaient plaints de défaut de construction.

«Ils se sont plaints du fait que le bâtiment était mal fait car il y avait des fissures dans les murs et des carreaux sont tombés après plusieurs séismes ces dernières années», a-t-il dit.

La secousse est survenue à une profondeur de 10 kilomètres, à 39 kilomètres au nord-est du port de Kaohsiung, la deuxième ville du pays, a indiqué l'institut géologique américain (USGS).

Taïwan, proche de la jonction entre deux plaques tectoniques, est régulièrement touchée par des tremblements de terre.

Une secousse de magnitude 7,6 sur l'échelle de Richter avait frappé l'île en septembre 1999, tuant quelque 2.400 personnes.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!