Arrivée de la DAB + - Abandon de la FM: les radios sont les seules à pouvoir décider
Publié

Arrivée de la DAB +Abandon de la FM: les radios sont les seules à pouvoir décider

Un député a demandé au Conseil fédéral s’il était prêt à revenir sur sa décision d’arrêter la diffusion FM des radios en Suisse.

par
Christine Talos
Les stations pourront choisir si elles veulent continuer d’émettre en FM en plus de la DAB +. 

Les stations pourront choisir si elles veulent continuer d’émettre en FM en plus de la DAB +.

AFP

On le sait: le débranchement des ondes radio FM ultracourtes est prévu en Suisse dans deux ans. Les auditeurs seront donc obligés de passer à la radio numérique DAB +. Mais l’abandon de la FM, est précipité, avait estimé le 3 juin l’ancienne conseillère fédérale Doris Leuthard. Elle avait appelé le gouvernement à reporter ce délai. Selon elle, seule la moitié des véhicules sont équipés d’une radio de technologie DAB + ou Internet. Raison pour laquelle le conseiller national Thomas Aeschi a demandé lundi au Conseil fédéral s’il était prêt à revenir sur sa décision.

Lundi, la cheffe du Département des télécommunications Simonetta Sommaruga a expliqué que la décision de se passer de la FM reposait sur un accord dans l’industrie de la radio. Le Conseil fédéral ne s’en est pas mêlé. «Dès 2014, l’industrie a rédigé un rapport final dans le but de débrancher la FM au plus tard en 2024. En décembre 2020, une grande majorité des radios privées et la SSR sont parvenues à un accord et ont accepté d’éteindre leurs émissions FM en août 2022 et janvier 2023», a-t-elle rappelé. «Cette décision est basée, entre autres, sur les chiffres d’audience. Une autre raison est que la double couverture par la FM et la DAB + n’est plus financièrement viable pour les radiodiffuseurs», a-t-elle déclaré.

Les radios pourront continuer d’émettre en FM

En 2014, le Parlement a décidé qu’une partie des excédents existants des parts de la redevance serait utilisée pour le passage de la FM au DAB +, a souligné la Bernoise. «Il s’agissait concrètement de 14,5 millions de francs. Une extension de ce soutien à la radiodiffusion FM et l’introduction de la DAB + ont été discutées et rejetées par le National ce printemps, a-t-elle rappelé. «Le National a suivi la majorité de la Commission, selon laquelle la FM va bientôt disparaître et être remplacée par une technologie plus moderne».

Du coup, elle a été très claire: «les concessions accordées aux stations de radio prévoient que les radios doivent diffuser en DAB + pendant la période de concession, tout en pouvant continuer d’émettre en FM», a-t-elle expliqué. «Toute radio qui souhaite diffuser en FM au-delà de cette période peut le faire. Le Conseil fédéral n’a donc pas à décider quoi que ce soit: chaque station décidera elle-même si elle peut et veut continuer à émettre en FM dans le cadre de la concession. Et elle pourra alors le faire», a conclu Simonetta Sommaruga.

Votre opinion

3 commentaires