19.11.2020 à 13:22

JusticeAbattage d’arbres à Genève: la Cour des Comptes tranche

Interpellée par plusieurs citoyens au sujet des coupes en augmentation d’arbres dans le canton, la Cour estime qu’il n’y a pas de hausse massive d’autorisation mais plutôt un manque de suivi fiable.

Il y a un an, des citoyens avaient notamment lancé la manifestation «Sauvons nos Arbres» organisee par l'association Sauvegarde Genève. 

Il y a un an, des citoyens avaient notamment lancé la manifestation «Sauvons nos Arbres» organisee par l'association Sauvegarde Genève.

KEYSTONE

A Genève, la Cour des Comptes s’est penchée sur les autorisations d’abattage d’arbres. Ses analyses n’accréditent pas la thèse d’une augmentation massive, et leur part reste stable en ville de Genève. Le département du territoire ne dispose cependant pas d’un outil de suivi simple et fiable. Il a accepté les recommandations de l’institution.

La Cour des Comptes a été interpellée par plusieurs citoyens au sujet de l’abattage des arbres dans le canton: il aurait connu une augmentation importante ces dernières années, notamment à cause de la densification urbaine et les autorités manqueraient de transparence à ce sujet.

Dans le cadre d’un examen ciblé, la Cour a voulu vérifier la fiabilité des chiffres annoncés par le département ainsi que la mise en oeuvre des mesures compensatoires. Elle a aussi cherché des pistes pour une politique plus active d’arborisation, notamment en milieu urbain, a-t-elle communiqué jeudi.

La Cour relève plusieurs facteurs critiques. Selon ses estimations et les données révisées par le département cet été, le nombre d’arbres autorisés à l’abattage est en hausse. Il découle de facteurs environnementaux (climat, pollution) et humains (densification urbaine).

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Michel Gasser

20.11.2020 à 09:01

L'occasion de rappeler que les arbres absorbent le CO2, et que ne pas remplacer systématiquement les éléments supprimés revient à nuire à l'environnement, tout comme l'abattage à de pures fins de bétonnage. L'autorité compétente (Ville ou Etat, peu importe) n'assume visiblement plus la responsabilité qui est la sienne en matière d'arborisation urbaine. Un bel effort a pourtant été fait à la plaine de Plainpalais, la pousse des nouveaux arbres prend forcément du temps, mais pourquoi n'y a-t-il pas de continuation sur la lancée dans les autres quartiers ?

mendrisiotto

19.11.2020 à 16:09

Je ne comprends pas que l'on puisse abattre des arbres sans raison, Si maladie OK, mais remplacement immédiat, Mais pas pour des constructions de bâtiments, Et je suis pas ecolo

Sam

19.11.2020 à 14:04

Les ville seraient plus agréable à vivre si on les arboriseraient plus. Les murs végétaux sont des merveilles.Mais bon, on trouve encore des gens qui n'aiment pas les arbres car ça demande de l'entretien, que ça gâche la vue ou encore que ça attire les insectes🙄.