Athlétisme: Abraham dans le top 10 du marathon
Publié

AthlétismeAbraham dans le top 10 du marathon

Le Genevois a pris la 9e place d'une course disputée dans des conditions moins extrêmes que prévu. Doublé éthiopien sur le podium.

par
Ugo Curty
Doha
Tadesse Abraham est allé au bout de lui-même, échouant à plus d'une minute du podium.

Tadesse Abraham est allé au bout de lui-même, échouant à plus d'une minute du podium.

JEAN-CHRISTOPHE BOTT, Keystone

Tadesse Abraham n'est pas parvenu à se mêler à la lutte pour les médailles dans la nuit de samedi à dimanche lors du marathon de Doha. Le Genevois a suivi son plan de course, laissant partir la tête après l'accélération de l’Érythréen Tadese et des trois Kényans. «Tadesse a fait une course très régulière, a souligné le coach national Louis Heyer. Il ne s'est pas enflammé quand c'est parti devant. Nous avions prévu de travailler très dur à partir du 30e kilomètre.»

Un Écossais en chocolat

Abraham a fini fort dans le dernier quart de la course, remontant de la 19e à la 9e place, pour terminer juste en-dessous des 2h12' de course. Le Suisse - deuxième Européen au classement final - a échoué à plus d'une minute du vainqueur, l’Éthiopien Lelisa Desisa (2h10'40''). Le nouveau champion du monde a devancé de 4 secondes son compatriote Mosinet Geremew, et de 11 le Kenyan Amos Kipruto. L’Écossais Callum Hawkins (4e) a craqué sur la fin, ne parvenant pas à déjouer les plans des Africains.

«J'étais venu à Doha pour chercher quelque chose, a regretté Tadesse Abraham après la course, marqué par son effort. Seuls les trois premiers repartent avec un médaille. Mais je dois être content de ce résultat parce que je ne pouvais pas faire plus.» Une analyse partagée par Louis Heyer. «Tade a très bien fini. S'il n'a pas pu encore accélérer sur les derniers kilomètres, c'est justement la preuve qu'il était à bloc.»

Pas assez chaud pour Tadesse

Contrairement aux prévisions météorologiques, la nuit n'a pas été aussi chaude et humide que prévu à Doha. Le thermomètre était redescendu au-dessous des 30 degrés au moment du départ, mais surtout l'air était bien moins lourd qu'une semaine plus tôt pour le marathon des femmes. «Nous nous étions bien préparés pour de grosses chaleurs, a expliqué le Genevois. Ce n'était pas le cas de tout le monde. Des conditions plus difficiles m'auraient peut-être avantagé. J'aurais aimé qu'il fasse plus chaud. Mais est-ce que cela aurait suffi au final?»

Médaillé d'argent aux championnats d'Europe de Berlin, Tadesse Abraham avait terminé au 7e rang lors du marathon des Jeux olympiques de Rio en 2016.

Votre opinion