31.07.2020 à 15:30

France

Accident: «elle criait qu’il fallait sauver les enfants»

Des témoins ont raconté le terrible accident de l’Aisne, qui a coûté la vie à quatre enfants. Un hommage leur est rendu aujourd’hui.

par
Renaud Michiels
Les victimes, Sacha, Maël, Gabriel et Stanislas avaient de 9 à 13 ans.

Les victimes, Sacha, Maël, Gabriel et Stanislas avaient de 9 à 13 ans.

LCI

Mardi sur la RN2 à Laon, dans l’Aisne, quatre enfants ont perdu la vie dans un dramatique accident impliquant un poids lourd, deux fourgonnettes et deux voitures. Ils étaient tous dans une des voitures, qui a pris feu. La conductrice a survécu mais elle est grièvement blessée, avait relaté LCI.

Des témoins présents sur place ont depuis raconté les circonstances de l’accident et leur impuissance face aux terribles scènes qu’ils ont vues.

«En regardant dans mon rétroviseur, jai vu un camion se déporter», raconte au «Parisien» Aurélien, un professeur dhistoire et de géographie de 34 ans. Puis il a entendu la collision. «La voiture a pris feu très vite. Trente secondes à peine après le choc. Des gens qui avaient des extincteurs dans leurs voitures se sont précipités et ont essayé déteindre le feu», enchaîne-t-il.

«On ne pouvait plus approcher de la voiture»

Lui-même s’est précipité vers la voiture accidentée après avoir appelé les pompiers. La conductrice est alors brièvement inconsciente puis reprend ses esprits. «Elle a essayé de casser le pare-brise, car sa portière était complètement enfoncée. Avec un autre homme, jai essayé de briser le pare-brise et nous avons réussi à lextraire. Je lui ai pris le bras gauche et avec lautre homme nous lavons sortie. Les flammes commençaient à être sur elle, elle a le dos brûlé et une partie du cuir chevelu je pense.»

La suite est effroyable car un enfant au moins n’est pas mort sur le coup. «Il hurlait, pleurait. Nous étions plusieurs à essayer douvrir les portières, mais elles étaient bloquées. On a essayé de les faire plier par le haut, mais cétait impossible», relate Aurélien.

«À mains nues, cétait déjà trop difficile, mais avec les flammes qui grandissaient, cest devenu impossible. Lincendie était très violent. Rapidement, il fallait séloigner. On ne pouvait plus approcher de la voiture», raconte le jeune homme en sanglots. Et de conclure: «Je me suis senti impuissant, qu'est-ce quil aurait fallu que je fasse pour les sauver?»

«Elle ne voulait pas qu’on s’occupe d’elle»

Les frères Youssef et Salah Boukateh ont également accouru pour tenter d’aider. «On a tiré la dame pour léloigner un peu, on avait peur que ça explose», témoigne Salah Boukateh dans «Le Parisien». «Elle était très brûlée sur tout un côté, mais elle ne voulait pas quon soccupe delle. Elle criait quil fallait sauver les enfants, le reste ne comptait pas.» Le même a dit sur BFM TV l’horreur de «regarder les enfants brûler sans rien pouvoir faire.»

Les victimes, Sacha, Maël, Gabriel et Stanislas avaient de 9 à 13 ans, explique France 3. Deux marches blanches ont lieu ce vendredi en fin d’après-midi pour leur rendre hommage. Elles se tiendront dans les lieux de résidence de leurs parents, à Tergnier et à Anizy-le-Grand, dans l’Aisne.

Selon France Info, le chauffeur du poids lourd, 57 ans, serait fautif: il aurait perdu le contrôle de son véhicule en ramassant le chargeur de son portable tombé au sol. Il a été mis en examen jeudi pour homicide et blessures involontaires.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
12 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

jcti

01.08.2020 à 07:46

Lorsque ce sont des adultes qui meurent d'une façon aussi horrible, c'est déjà épouvantable mais si ce sont des enfants qui avaient toute la vie devant eux, c'est insupportable. Que cela serve aux automobilistes et chauffeurs de camions à conserver la concentration maximum au volant afin d'éviter de tels drames.

Michel Gasser

01.08.2020 à 07:17

Tout est dit sur la cause inadmissible de cet accident. Rien à ajouter.

Grand pieds

01.08.2020 à 05:48

Aujourd'hui c'est un chargeur demain c'est autres choses qui n'a pas eu un temps d'inattention Alors arrêtez vos commentaires sur le chauffeur il est meurtri est c'est a vie une chose comme cela c'est épouvantable a supporter