03.05.2018 à 09:58

VaudAccident mortel de Bavois: acquittement réclamé

Un accident mortel était survenu sur les voies de chemins de fer en 2011 à Bavois. Deux hommes demandent en appel leur acquittement.

Les deux hommes ont été tenus responsables de l'accident survenu en octobre 2011.

Les deux hommes ont été tenus responsables de l'accident survenu en octobre 2011.

Illustration, Keystone

Deux chefs de projet contestent leur condamnation pour homicide par négligence à la suite d'un accident mortel entre un train et une voiture survenu quelques mois après la rénovation de la gare de Bavois (VD). Ils ont fait appel de la décision du Tribunal d'arrondissement de la Broye et du Nord vaudois.

Le dessinateur en bâtiment, employé des CFF au moment des faits, et l'ingénieur en génie civil ont été entendus par le Tribunal cantonal vaudois jeudi matin. En première instance, les deux hommes ont été tenus responsables de l'accident mortel survenu en octobre 2011 pour avoir élargi une rampe d'accès dans le cadre du réaménagement de la gare de Bavois.

Normes respectées

Pour la défense, les deux hommes ont respecté toutes les normes applicables et n'ont violé aucune règle de prudence. «La justice pénale n'est pas là pour trouver des responsables aux malheurs de la vie», a déclaré l'avocate Coralie Devaud. «Si nous cherchons un coupable, nous ne sommes pas au bon endroit», a renchéri l'avocat du second prévenu Ludovic Tirelli.

La défense a fait remarquer qu'aucun des professionnels chargés d'examiner la sécurité de la gare après les travaux n'a trouvé à redire quant aux nouveaux réaménagements du lieu. Les avocats demandent l'acquittement pur et simple de leur client.

Passage non sécurisé

Le Ministère public et l'avocat de la famille de la victime ont cependant fait remarquer que la rampe permettant l'accès au quai a été élargie presque du double par les prévenus. En outre, rien n'a été fait pour sécuriser le passage et empêcher un véhicule de passer.

Pour le procureur, ce sont les prévenus, «ces hommes de terrain, qui doivent construire un ouvrage sécurisé. C'est eux qui peuvent juger d'un état conforme à la sécurité ou non». «Avant ces travaux, il n'y a jamais eu d'accident à Bavois. Et là, le drame est survenu 6 mois après les travaux», a ajouté l'avocat Baptiste Rusconi.

Nouvelle rampe

Quelques mois après les travaux de réfection, un septuagénaire s'est retrouvé sur les rails avec sa voiture. En octobre 2011, l'automobiliste qui se rendait à la gare s'est engagé sur la nouvelle rampe. Il a roulé jusqu'au moment où ses roues avant se retrouvent suspendues dans le vide, au-dessus des rails.

La voiture s'est bloquée sur le châssis, alors qu'un train arrivait à vive allure. L'automobiliste est parvenu à sortir du véhicule, mais il a été happé lors de sa fuite. Il est décédé sur place. Le jugement d'appel est attendu la semaine prochaine.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!