Actualisé

Russie - Etat-UnisAccord pour sauver la trêve en Syrie

Moscou et Washington se sont mutuellement promis des «mesures concrètes» pour sauver la trêve en Syrie.

1 / 118
Un accord a été conclu «sous la houlette de la Russie et de la Turquie» pour évacuer les civils et les rebelles à Alep. (13 décembre 2016)

Un accord a été conclu «sous la houlette de la Russie et de la Turquie» pour évacuer les civils et les rebelles à Alep. (13 décembre 2016)

AFP
Les rebelles se sont retirés lundi de six nouveaux quartiers importants d'Alep face à l'avancée de l'armée syrienne rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ils ne sont plus que dans une petite poche dans la deuxième ville de Syrie. La prise d'Alep n'est «plus qu'une question de temps», selon l'OSDH. (12 décembre 2016)

Les rebelles se sont retirés lundi de six nouveaux quartiers importants d'Alep face à l'avancée de l'armée syrienne rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ils ne sont plus que dans une petite poche dans la deuxième ville de Syrie. La prise d'Alep n'est «plus qu'une question de temps», selon l'OSDH. (12 décembre 2016)

AFP
Plus de de 10'000 civils ont fui les quartiers rebelles d'Alep depuis minuit en raison des violents bombardements. (Dimanche 11 décembre 2016)

Plus de de 10'000 civils ont fui les quartiers rebelles d'Alep depuis minuit en raison des violents bombardements. (Dimanche 11 décembre 2016)

AFP

Sans dévoiler de détails, le secrétaire américain John Kerry a annoncé vendredi que Washington et Moscou avaient trouvé un accord sur des «mesures concrètes» destinées à sauver la trêve en Syrie. Il s'agit a-t-il justifié, de permettre la poursuite «du travail de l'ombre» en faveur de la paix.

«Je tiens à préciser que ces mesures ne sont pas basées sur la confiance. Elles définissent des responsabilités spécifiques que toutes les parties du conflit devront assumer», a ajouté le chef de la diplomatie américaine au cours d'une conférence avec son homologue russe Sergueï Lavrov. Les négociations marathon auront duré plus de 12 heures.

Stop aux bombardements aveugles

L'objectif sera notamment «d'arrêter les bombardements aveugles de Bachar el-Assad et d'intensifier nos efforts contre le front Al-Nosra», la branche syrienne d'Al-Qaïda, a ajouté John Kerry. «Chacun de nous sait exactement ce qu'il a à faire», a-t-il poursuivi.

Appelant à ce que ces mesures soient «mises en place pour de bon», il a dit croire qu'il était «possible d'aider à restaurer le cessez-le-feu, à réduire significativement la violence et à aider à créer un espace pour une transition démocratique négociée et crédible».

EI et Al-Qaïda

D'après un document du gouvernement américain révélé par le Washington Post, John Kerry était venu à Moscou pour proposer aux Russes d'unir leurs efforts pour lutter ensemble contre le groupe État islamique (EI) et le front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda.

En échange, Moscou devrait limiter ses frappes aériennes à des cibles choisies avec les États-Unis et le régime syrien cesser de bombarder les rebelles modérés, selon ce document.

«Nous regardons en détail les mesures que les Etats-Unis et la Russie peuvent prendre ensemble pour donner l'élan supplémentaire» à un règlement de la guerre en Syrie, a, de son côté, déclaré Sergueï Lavrov.

Appel à l'ONU

Moscou et Washington souhaitent par ailleurs que l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, «intensifie son travail et fasse des propositions concrètes pour une transition et des réformes politiques», a-t-il ensuite déclaré.

Staffan de Mistura a dit jeudi viser une reprise des pourparlers de paix syriens en «août», appelant pour cela au soutien de Washington et Moscou.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!