31.01.2013 à 13:34

EgypteAccord signé contre les violences entre pro et anti-Morsi

Les représentants des différents camps se sont retrouvés autour d'une même table. Ils ont signé un accord contre les violences.

Après les heurts des derniers jours, les policiers et les différents camps en présence aspirent à un retour au calme.

Après les heurts des derniers jours, les policiers et les différents camps en présence aspirent à un retour au calme.

AFP

Les principaux dirigeants de l'opposition égyptienne et des Frères musulmans, dont est issu le président Mohamed Morsi, ont signé jeudi un accord. Ils y rejettent toute violence, rapporte l'un des responsables présents à la réunion.

Ahmed Maher, fondateur du mouvement du 6-Avril, en pointe lors de la révolution de 2011 contre Hosni Moubarak, a annoncé sur Twitter que «les responsables de tous les partis égyptiens» avaient signé l'accord, à la suite des manifestations meurtrières qui frappent le pays depuis la semaine dernière.

Les représentants des différents camps se sont retrouvés autour d'une même table, à l'initiative du recteur de l'université et de la mosquée Al Azhar, l'une des plus hautes autorités de l'islam sunnite.

Parmi les signataires figurent Mohamed ElBaradei, coordinateur du Front de salut national (FSN), principale coalition d'opposition, et Hamdine Sabahi, chef de file de la gauche nassériste, également membre du FSN.

«Seul outil»

Du côté des partisans de Mohamed Morsi, la réunion a accueilli Mahmoud Ezzat, numéro deux des Frères musulmans, et Saad el Katatni, président du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), la branche politique de la confrérie.

Au début de la rencontre, le cheikh Ahmed al Taïeb, recteur d'Al Azhar, a lu un document affirmant que le dialogue national «auquel participent tous les éléments de la société égyptienne, sans aucune exclusion, constitue le seul outil pour résoudre problèmes et divergences».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!