Canton du Jura: Accord sur l'accueil des gens du voyage trouvé
Publié

Canton du JuraAccord sur l'accueil des gens du voyage trouvé

Canton et communes se sont mis d'accord sur la future aire destinée aux étrangers de passage dans le Jura.

Le document prévoit que l'aire d'accueil est dimensionnée pour une capacité de 30 caravanes et équipée des commodités nécessaires.

Le document prévoit que l'aire d'accueil est dimensionnée pour une capacité de 30 caravanes et équipée des commodités nécessaires.

Keystone

La future aire d'accueil destinée, dans le canton du Jura, aux gens du voyage étrangers a franchi mercredi une étape significative, selon les autorités. Canton et communes s'engagent ensemble sur les principes de gestion du futur site. Question plus délicate, son lieu d'implantation sera rendu public ultérieurement.

Le lieu d'implantation de la future aire d'accueil des gens du voyage étrangers a été décidé au terme d'une analyse approfondie de sites potentiels effectués par les services de l'Etat, écrivent mercredi les autorités cantonales dans un communiqué. Le Gouvernement jurassien le rendra public «dans les mois qui viennent» à l'intention du Parlement, compétent en dernier ressort puisqu'une modification du plan directeur est nécessaire.

Le concept d'accueil et de gestion présenté ce jour est le fruit d'une réflexion conjointe entre l'Etat et les communes, qui s'inspire des recommandations de la Conférence latine des chefs de Départements de justice et police, précisent les autorités. Selon elles, ce document appelé à être cosigné par les deux partenaires veut garantir la sécurité sanitaire et publique des gens du voyage et gérer le site de manière efficace.

Par ce biais, les autorités souhaitent que les gens du voyage soient clairement informés des règles mises en place et des moyens mis en oeuvre pour les faire respecter. Malentendus et problèmes pourront ainsi être réglés plus facilement.

30 caravanes au maximum

Le document prévoit que l'aire d'accueil est dimensionnée pour une capacité de 30 caravanes et équipée des commodités nécessaires. La taxe de séjour est fixée à 20 francs par jour et par caravane. Le séjour est limité à sept jours consécutifs. La police cantonale procède à un état des lieux à l'arrivée et au départ.

Obligation fédérale que les cantons, romands surtout, peinent à satisfaire, la mise à disposition d'aires d'accueil pour les gens du voyage suisses et étrangers est une question qui préoccupe les autorités jurassiennes depuis des années. Le canton du Jura ne dispose plus d'une telle infrastructure depuis la fermeture du site provisoire de Bassecourt, où se trouve l'actuelle aire de repos de l'autoroute A16.

Suisses mieux lotis, provisoirement

Le canton satisfait en revanche aux besoins des gens du voyage suisses qui bénéficient d'un espace qui leur est destiné aux abords de la même autoroute, mais dans le district de Porrentruy. Une situation encore toute provisoire cependant, une décision du Parlement étant également nécessaire dans son cas, précisent les autorités jurassiennes.

(ats)

Votre opinion