04.09.2020 à 16:57

GenèveAccord trouvé entre Payot et Migros concernant la vente de livres

Le conflit entre les librairies Payot et la société coopérative au sujet de la vente de livres pendant le semi-confinement est à présent réglé.

Dès lors, Payot SA a retiré sa plainte et la procédure pénale a été classée.

Dès lors, Payot SA a retiré sa plainte et la procédure pénale a été classée.

Keystone

Le différend qui opposait les librairies Payot à Migros Genève au sujet de la vente de livres pendant la période de semi-confinement est clos. Un accord ayant été trouvé entre les deux parties, la plainte pénale déposée par Payot SA pour concurrence déloyale a été retirée.

Les librairies Payot reprochaient à la société coopérative d’avoir continué à vendre des livres dans ses magasins à partir du 17 mars en violation d’une ordonnance fédérale visant à lutter contre la transmission du Covid-19. Les livres ne faisant pas partie des biens de consommation courante, ils ne pouvaient être vendus, selon les librairies Payot.

Don pour l’association «Lire et écrire»

Payot SA avait obtenu des mesures provisionnelles et supraprovisionnelles le 24 avril pour faire cesser immédiatement ces ventes. Dans un communiqué commun diffusé vendredi, Payot SA et Migros Genève indiquent avoir trouvé un accord. «Sans aucune reconnaissance de responsabilité, Migros Genève a décidé de verser le bénéfice perçu sur la vente de livres à l’association «Lire et écrire"", indiquent-ils.

Dès lors, Payot SA a retiré sa plainte et la procédure pénale a été classée. Le montant du bénéfice reversé par Migros Genève à l’association n’a pas été précisé. Les deux parties ne font pas d’autres commentaires sur cette affaire.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!