Actualisé 06.02.2015 à 13:48

GenèveAccord trouvé entre Swissport et les syndicats

Le préavis de grève pour le personnel de Swissport est levé. Les revendications des salariés ont été acceptées par la direction.

Une partie des employés de Swissport avait débrayé lundi pendant près de trois heures à l'aéroport de Genève.

Une partie des employés de Swissport avait débrayé lundi pendant près de trois heures à l'aéroport de Genève.

Archives, Keystone

Les syndicats et la direction de Swissport sont parvenus jeudi 5 février à un accord. Le préavis de grève pour le personnel de Swissport a en conséquence été levé. L'accord écarte tout risque de perturbation au cours d'un week-end chargé, s'est félicité vendredi l'aéroport.

«La direction de Swissport a accepté l'intégralité de nos revendications en vue du renouvellement de la Convention collective de travail (CCT)», a affirmé le syndicat Push.

«C'est une victoire pour les travailleurs», a expliqué à l'ats le secrétaire syndical du Syndicat des services publics (SSP) Jamshid Pouranpir. «Nous n'avions pas de demande exagérée, nous avons seulement obtenu le statu quo», a-t-il ajouté.

Selon le syndicaliste, l'accord, qui doit encore être signé, a été obtenu grâce au débrayage de trois heures sur le site de l'aéroport lundi dernier. «Cela a changé la donne, les politiques s'en sont mêlés et la direction de Swissport International est venue à Genève discuter dès le lendemain», a affirmé Jamshid Pouranpir.

Il a salué aussi le fait que la direction a accepté que les heures de débrayage soient payées. Les grévistes ne seront pas sanctionnés, malgré les menaces, a-t-il également indiqué.

Réaction de la direction

Pour sa part, la direction de Swissport a fait savoir qu'«il a été convenu, sous réserve de l«approbation finale de l«assemblée syndicale, que Swissport maintienne les CCT actuelles, qui concernent près de 1100 employés, jusqu«au 31 décembre 2016, mais gèle les salaires en janvier 2016».

«Si cet accord permet de maintenir la paix sociale, il n«en reste pas moins essentiel que Swissport et ses partenaires s«engagent sur l«amélioration continue des processus de travail afin, dans la mesure du possible, d«augmenter la productivité et d«améliorer encore la qualité de service aux clients et aux usagers de l«aéroport», a ajouté Jérémy Nieckowski, porte-parole de Swissport Genève.

«Sans parvenir à mener à bien ce processus, c«est la pérennité de l«entreprise et des emplois qui sera mise en danger dans un contexte qui sera encore plus difficile dans les années à venir», a-t-il averti.

Pas de perturbation ce week-end

La direction de l'aéroport s'est félicitée du fait que tout risque de mouvements sociaux est écarté pour ce week-end.

«La direction de Genève Aéroport se réjouit de savoir que les opérations ne seront pas perturbées et met tout en oeuvre, avec ses collaborateurs et ses partenaires, pour que les passagers soient reçus dans les meilleures conditions au cours de ce week-end particulier», a-t-elle affirmé dans un communiqué.

L'aéroport de Genève va en effet être le théâtre, entre samedi et dimanche, d'un chassé-croisé important dans le sens des départs comme des arrivées. Ce pic de fréquentation est lié au début des vacances scolaires des Genevois et des Français.

Sous-enchère salariale

Une partie des employés de Swissport avait débrayé lundi pendant près de trois heures à l'aéroport de Genève, provoquant des retards dans l'acheminement des bagages et le départ des vols. Selon les syndicats, environ 400 employés avaient cessé le travail pour protester contre le démantèlement de leur CCT et la sous-enchère salariale.

Les grévistes avaient donné un délai à vendredi midi à la direction de Swissport «pour retirer l'ensemble de ses exigences sur la baisse des acquis de la CCT». Dans le cas contraire, ils menaçaient d'enclencher «une grève sèche».

Les syndicats SSP et Push avaient accusé l'entreprise de vouloir «économiser des millions de francs par an sur le dos du personnel». Ex-filiale de feu SAir Group, Swissport emploie près de mille personnes à Genève et assure 70% de l'assistance au sol aux côtés de Dnata.

Elle est contrôlée depuis 2010 par la société d'investissement française Paribas Affaires Industrielles (PAI Partners). Avec un effectif d'environ 55'000 personnes, Swissport International a une présence sur 260 aéroports de 45 pays et génère un revenu opérationnel de trois milliards de francs par an.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!