Publié

Addiction exploitéeAccord trouvé entre un joueur et le casino de Saint-Gall

Le casino de Saint-Gall et un joueur qui l'avait attaqué en justice ont trouvé un accord extrajudiciaire. L'homme était fortement dépendant aux jeux de hasard et interdit de casino en Autriche et Allemagne.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Un joueur reprochait au casino de Saint-Gall de l'avoir courtisé, alors qu'il était dépendant aux jeux et interdit de casino en Autriche et Allemagne. Il réclamait 1,6 million d'euros (1,9 million de francs) de dédommagement.

Lors d'une audience au tribunal de Feldkirch (Autriche) jeudi dernier, les deux parties ont trouvé un terrain d'entente qui a débouché sur l'accord, a indiqué lundi un porte-parole du tribunal. Son contenu n'a pas été révélé.

L'homme, un Autrichien âgé de 38 ans, reproche au casino de l'avoir invité et d'avoir fait de la publicité pour l'inciter à venir. La maison de jeux lui aurait même organisé une place de parc privée.

Des millions dilapidés

Le joueur se rendait environ 250 fois par an au casino de Saint-Gall. Selon ses affirmations, il y a dépensé entre 3,5 et 4 millions d'euros. Or, la maison de jeux aurait dû le protéger, accuse son avocat.

Pour assouvir sa dépendance, il aurait escroqué ses proches de quelque 800'000 euros. Il a d'ailleurs été condamné l'année dernière à deux ans et demi de prison pour cette affaire. Le jugement n'est pas encore exécutoire.

(ats)

Votre opinion