Chypre - Accrochage entre des bateaux de pêche turcs et italiens 
Publié

ChypreAccrochage entre des bateaux de pêche turcs et italiens

L’affrontement a impliqué des jets de pierres et de fumigènes.

Des affrontements avaient déjà eu lieu, mais jamais de cette ampleur.

Des affrontements avaient déjà eu lieu, mais jamais de cette ampleur.

AFP

Un accrochage a eu lieu mardi matin entre des bateaux de pêche turcs et italiens au nord de Chypre, a annoncé la Marine italienne, qui est intervenue avec les garde-côtes turcs pour calmer le jeu.

L’incident s’est produit «à 10h10, dans les eaux au nord de Chypre, entre plusieurs bateaux de pêche turcs et deux bateaux italiens», a précisé la Marine dans un communiqué, ajoutant que des pierres et des fumigènes avaient été lancés contre les bateaux italiens, dont un a été percuté, subissant de légers dégâts.

Cette situation tendue a entraîné l’intervention d’une frégate italienne, qui était en patrouille dans la zone dans le cadre du dispositif de l’Otan «Sea Guardian», d’un hélicoptère et d’une vedette des garde-côtes turcs, ces derniers appelant les embarcations turques à cesser leur action.

Les navires italiens ont alors communiqué leur intention de rejoindre un autre groupe de bateaux de pêche italiens opérant non loin de là, toujours selon la Marine italienne, qui a souligné que l’intervention des forces italiennes et turques avait «permis de reprendre le contrôle de la situation».

L’un des bateaux italiens, le «Michelle Giacalone», basé à Mazzara del Vallo en Sicile, a été «visé par des pierres lancées depuis une dizaine de petites embarcations turques» puis «éperonné», a déclaré son armateur, Luciano Giacalone, à l’agence italienne Ansa. «Des épisodes similaires s’étaient déjà produits, mais jamais d’une telle ampleur».

Tensions diplomatiques

Cet accrochage intervient un mois après une passe d’armes entre le Premier ministre italien Mario Draghi et le président turc Recep Tayyip Erdogan. M. Draghi avait qualifié de «dictateur» M. Erdogan, qui avait dénoncé le 14 avril des propos «d’une indécence et d’une vulgarité totales».

«Alors que nous espérions porter nos relations à un niveau plus avancé, cet individu nommé Draghi leur a porté un coup», avait-il estimé.

L’ambassadeur italien à Ankara avait été convoqué dans la foulée au ministère des Affaires étrangères. La Turquie et l’Italie entretiennent traditionnellement de bons rapports, coopérant étroitement sur plusieurs dossiers, comme la Libye.

(AFP)

Votre opinion

1 commentaire