USA: Accusé de viol, Justin Bieber prend la parole et nie tout
Actualisé

USAAccusé de viol, Justin Bieber prend la parole et nie tout

Le chanteur a réagi aux accusations selon lesquelles il aurait violé une femme en mars 2014, alors qu’il se trouvait à Austin, au Texas. Selon l'artiste, cette histoire est absolument fausse et pour le prouver, il a posté plusieurs captures d’écran sur les médias sociaux.

par
LeMatin.ch
Le week-end passé, deux femmes ont révélé avoir été abusées sexuellement par Justin Bieber.

Le week-end passé, deux femmes ont révélé avoir été abusées sexuellement par Justin Bieber.

Samedi dernier, une certaine Danielle a annoncé via un compte Twitter anonyme qu’elle avait été «abusée sexuellement» par le chanteur canadien à l’hôtel Four Seasons en 2014. Selon elle, elle aurait rencontré Justin Bieber dans une soirée organisée avant que ce dernier ne l’emmène à l’hôtel Four Seasons dans le but d’avoir des rapports non consentis avec elle. Une deuxième femme, connue sous le prénom Kadi, a expliqué avoir été sexuellement agressée par Justin Bieber lors d’une soirée à New York, en mai 2015.

Ces accusations ont déclenché la colère de Justin Bieber. «Normalement, je ne réagis pas à ce genre de choses, je fais face à ce genre de rumeurs depuis le début de ma carrière. Mais après une longue conversation avec ma femme (Ndlr: Hailey Bieber) et mon équipe, je souhaite prendre la parole.»

Justin Bieber a conscience du fait que de telles accusations peuvent complètement ruiner une carrière en quelques heures. Dès lors, l’homme souhaite rétablir la vérité au plus vite. Via Twitter, il a partagé un certain nombre de relevés de compte montrant qu’il n’était pas du tout à l’hôtel Four Seasons le soir en question.

«Les rumeurs vont et viennent, mais les rumeurs concernant des abus sexuels ne sont pas tolérables. Je voulais en fait répondre à cette rumeur dès que je l’ai entendue, mais par respect pour toutes les victimes qui ont effectivement eu à faire face à de tels abus, je voulais m’assurer de faire passer le bon message.»

«Juste pour que ce soit clair, j’étais à Austin cette nuit-là avec ma petite amie de l’époque, Selena Gomez. Je n’ai pas dormi à l’hôtel Four Seasons, mais dans un Airbnb. Et la nuit suivante, j’ai dormi à l’hôtel Westin. Tout signalement d’abus sexuel doit être pris au sérieux, et c’est pourquoi je voulais y répondre moi-même. Dans mon cas, cette histoire est factuellement impossible. Je vais donc agir via Twitter et saisir les autorités contre les personnes qui veulent me mettre en danger.»

LeMatin.ch

Votre opinion