Publié

Avions de combatAchat des Gripen: Saab nie toute corruption

Saab a fortement récusé vendredi «les allégations» sous-entendant que la sélection du Gripen en Suisse a été entachée de corruption.

ARCHIVES, Keystone

L'industriel de l'armement suédois Saab a fortement récusé vendredi «les allégations» sous-entendant que la sélection du Gripen en Suisse a été entâchée de corruption. Saab est une société responsable, a indiqué l'entreprise suédoise dans une prise de position adressée aux médias.

«Saab est une société (...) ouverte et transparente, qui agit de manière éthique, qui mène par l'exemple et qui respecte toujours les lois et les règlements. Saab a une tolérance zéro pour la corruption», écrit l'industriel de l'armement.

«Il est très important de relever qu'il n'y a aucune enquête anti- corruption dans laquelle Saab soit impliquée aujourd'hui, et qu'aucun employé de Saab n'a été reconnu coupable de corruption», se défend la société. Celle-ci «a toujours coopéré et coopérera toujours avec les autorités dès lors que cela peut être requis».

«Le Gripen a été choisi parce qu'il s'agit d'un avion de combat multi-rôle très performant, qui fournit le meilleur rapport prix- performance par rapport à tous les concurrents», argumente Saab.

(ats)

Votre opinion