Achats online: «Tout le monde s’en fout, en niquant la planète»

Publié

Commerce et environnementAchats online: «Tout le monde s’en fout, en niquant la planète»

Les Suisses sont les champions des retours gratuits chez Zalando. Toto Morand dénonce les conséquences désastreuses pour l’écologie et le commerce de proximité.

par
Eric Felley
Dans une vidéo publiée ce week-end, Toto Morand a pu montrer sa main droite, revenue à un état presque normal.

Dans une vidéo publiée ce week-end, Toto Morand a pu montrer sa main droite, revenue à un état presque normal.

DR/FB

«Ce que je dénonce depuis des années, les retours de l’e-commerce sont une catastrophe pour l’environnement, avec les Suisses en champions du monde! Mais tout le monde s´en fout, en continuant à acheter online et en niquant la planète». Le marchand de chaussures et politicien vaudois Toto Morand pousse un coup de gueule, sur sa page Facebook. Une étude de la société DPD, diffusée lundi, a montré que la Suisse détenait le record du taux de retour dans la mode, avec 50%, contre une moyenne européenne de 12%.

«Zalando a tout pris»

Le Vaudois estime que c’est «de la folie pure en ce qui concerne l’environnement, avec comme corollaire, la fermeture de dizaines de milliers de boutiques indépendantes à travers le monde, et des centaines en Suisse, pour au final tout acheter dans une dizaine de mégas boutiques online». Toto Morand constate que «Zalando a tout pris. Le marché suisse, mais aussi les fournisseurs. Ils ont toutes les marques. C’est devenu l’acteur incontournable dans la mode, en imposant son système de livraison et de retour gratuit. Une enseigne en Suisse ne pourrait pas se le permettre. En Allemagne, les salaires sont trois fois moins élevés».

«Ça ne coûte rien, les gens se gavent»

À Berne, le conseiller national Michael Töngi (Les Verts/LU) a déposé une proposition à Berne pour que le client doive payer les frais du retour, afin de lutter contre ce gaspillage. «Une très forte proportion des marchandises commandées est renvoyée. Ceci entraîne des émissions de polluants qui pourraient être évités», explique l’écologiste alémanique. Pour Toto Morand, ce serait la fin du système: «Si la personne doit payer cinq ou dix francs pour renvoyer, les actions de Zalando vont plonger. Actuellement, cela ne coûte rien, alors les gens se gavent».

Son bras et sa main en bonne voie

Toto Morand a également publié une vidéo dans laquelle on le voit porter une pile de carton de chaussures avec ses mains. C’est l’occasion pour lui de montrer qu’il a récupéré l’usage de sa main droite, après la terrible mésaventure qu’il a vécue au mois d’avril. En faisant du jardinage, il s’était planté une écharde dans la paume de la main. Celle-ci et tout son bras droit avaient alors été infectés par un «streptocoque a fasciite nécrosante», appelé aussi «bactérie mangeuse de chair».

Depuis, il a réussi avec une détermination certaine à récupérer son bras et sa main: «Dès le mois de mai, dès que j’ai eu le feu vert des médecins, j’ai pu commencer à rebouger ma main. J’ai rapidement fait d’énormes progrès, mais mon poignet reste enflé et je ne peux pas faire certaines petites choses, comme poser la main à plat ou mettre de la mousse à raser. Mais dans l’ensemble, j’ai eu de la chance».

Ton opinion

116 commentaires