Publié

BerneAcquitté après une manif anti-islam

Le président du Parti nationaliste suisse Dominic Lüthard a été acquitté jeudi des accusations de diffamation et discrimination raciale.

Dominic Lüthard avait ôté au moyen d'un balai cinq minarets en carton placés sur un drapeau suisse posé sur le sol.

Dominic Lüthard avait ôté au moyen d'un balai cinq minarets en carton placés sur un drapeau suisse posé sur le sol.

Keystone

Le président du Parti nationaliste suisse (PNOS) Dominic Lüthard comparaissait devant le Tribunal régional de Berthoud suite à une manifestation contre la construction d'un minaret en 2010 à Langenthal (BE).

Lors de ce rassemblement qui avait réuni environ 150 personnes, principalement de l'extrême droite, Dominic Lüthard avait ôté au moyen d'un balai cinq minarets en carton placés sur un drapeau suisse posé sur le sol. Selon le Ministère public, il avait ainsi comparé un symbole religieux à de la saleté.

Devant le tribunal, le président du PNOS a expliqué avoir balayé les minarets en cartons car «des minarets n'ont rien à faire en Suisse». Il a eu l'idée de cette action spontanément le jour de la manifestation, mais en a discuté avec un avocat.

Le président de la section bernoise du Parti des automobilistes Willi Frommwiller, qui devait répondre de diffamation, a également été acquitté jeudi.

En juillet, Dominic Lüthard a été condamné à une amende de 200 francs pour insoumission à une décision de l'autorité car il ne s'était pas interposé lorsque des participants avaient pénétré sur le terrain du centre islamique. Il était pourtant au courant que la manifestation n'était autorisée que sur le domaine public.

La communauté islamique de Langenthal était à l'origine de la plainte.

(ats)

Ton opinion