Actualisé 10.06.2020 à 03:25

Adidas et Twitter prennent des mesures contre le racisme

États-Unis

Ces annonces ont eu lieu le jour où George Floyd, un homme noir asphyxié par un policier blanc alors qu'il était menotté, a été inhumé au Texas.

Le patron de Twitter Jack Dorsey, en 2019.

Le patron de Twitter Jack Dorsey, en 2019.

Keystone

Alors que les manifestations anti-racistes secouent les États-Unis depuis 15 jours, le patron de Twitter a annoncé que le 19 juin, la fête américaine qui commémore l'abolition de l'esclavage, serait désormais férié pour ses deux sociétés Twitter et Square, «pour toujours». Adidas a de son côté promis que 30% des nouvelles embauches aux États-Unis seront des personnes noires ou d'origine latino-américaine. Le Congrès a quant à lui approuvé la nomination d'un général noir à la tête de l'US Air Force.

Le 19 juin sera désormais «une journée de célébration, d'éducation et de connexion», a précisé le patron de Twitter Jack Dorsey dans un tweet. Le 19 juin 1865, le général Gordon Granger a lu la proclamation de l’Émancipation à des esclaves afro-américains au Texas, dernier État confédéré à avoir libéré les esclaves après la fin de la Guerre de Sécession. Le «Juneteenth» (contraction de juin et 19 en anglais) est déjà férié au Texas et est commémoré un peu partout dans le pays.

«Les pays et régions du monde ont leurs propres dates pour fêter l'émancipation et nous allons travailler à en faire des jours fériés d'entreprise partout où nous sommes présents», a ajouté Jack Dorsey. De nombreuses entreprises ont indiqué leur soutien aux manifestants, certaines allant jusqu'à faire des dons à des associations ou à reporter des événements marketing par solidarité.

Beauty Bakery, une marque de maquillage fondée par l'Afro-Américaine Cashmere Nicole, a annoncé sur Instagram qu'elle «ne reconnaîtrait plus» le 4 juillet, la fête nationale américaine, qui célèbre la Déclaration d'indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne. Elle fêtera le Juneteenth à la place.

Programmes de soutien et bourses d'étude

Adidas a annoncé cette mesure, et plusieurs autres, le jour même des obsèques de George Floyd, un homme noir asphyxié par un policier blanc alors qu'il était menotté. Adidas jouit d'un statut culte dans une partie de la communauté noire -un documentaire récent a rappelé que Michael Jordan aurait souhaité signer avec Adidas avant que Nike ne le rende immensément riche- mais des employés de la marque aux trois bandes lui ont reproché ces derniers temps de ne pas faire assez pour lutter contre la discrimination raciale.

Le groupe allemand a également annoncé qu'il allait porter à 20 millions de dollars (19 millions de francs), dans les 4 ans à venir, les montants qu'il consacre à des programmes de soutien de la communauté noire aux États-Unis (un programme de basket pour communautés défavorisées, des fonds supplémentaires pour l'école de design de chaussures ou encore un programme de soutien de la communauté noire par le sport).

Il a aussi promis 50 bourses d'études pour 50 de ses employés noirs par an pendant les 5 prochaines années. Enfin comme de nombreuses entreprises ces dernières semaines, Adidas a promis de faire mieux en matière de lutte contre le racisme. Fait exceptionnel, la personne qui gère le fil Twitter d’Adidas avait même retweeté le message anti-raciste de son rival Nike: «Pour une fois, ‘Don't Do It’... Ne prétendez pas qu'il n'y a pas un problème en Amérique». Il avait ajouté: «Ensemble nous allons de l'avant. Ensemble nous changeons des choses.»

Général noir à la tête de l'US Air Force

Mardi également, le Congrès américain a approuvé à l'unanimité la nomination d'un aviateur noir, le général Charles Brown Jr., comme plus haut gradé de l'US Air Force. Le général Brown devient ainsi le premier Noir américain à occuper le poste de chef d'état-major d'une des six branches de l'armée américaine (US Air Force, US Navy, armée de Terre, Space Force, corps des Marines, garde-côtes). Il est aussi le deuxième Afro-Américain à siéger à l'état-major américain après le général Colin Powell, qui en avait été le chef de 1989 à 1993.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!