Publié

VoeuxAdieu 2013, bonjour 2014

Jusqu'au 4 janvier, des personnalités suisses se relayent pour nous faire entrer en beauté dans 2014. Avec leurs vœux et leurs (bonnes) résolutions.

par
Lematin.ch
1 / 13
*Psychiatre et aéronauteJe déteste prendre des résolutions à Nouvel-An; je les oublie dès le lendemain. Je préfère imaginer ici les résolutions que pourrait prendre mon pays:Etre une terre d'accueil pour des réfugiés persécutés et torturés chez eux, mais en refusant que de faux réfugiés délinquants augmentent l'insécurité autour de nous.Promouvoir une justice impartiale,qui protège efficacement la société en refusant que les criminels aient davantage de droits que leurs victimes.Protéger l'environnement et les ressources naturelles tout en associant le développement économique et industriel pour créer des emplois et assurer notre qualité de vie.Protéger les plus faibles de la société tout en évitant les abus de l'assistanat et en encourageant la prise de responsabilité individuelle.Défendre les valeurs de notre démocratie avec des armes adéquates contre ceux qui veulent l'ébranler; réaliser que le laxisme engendre des réactions extrémistes et que le politiquement correct étouffe les remises en question.En écrivant cela, je me dis que je suis encore plus utopiste qu'en prenant mes résolutions personnelles. Alors cette fois, c'est promis, je n'en prendrai plus jamais.

*Psychiatre et aéronauteJe déteste prendre des résolutions à Nouvel-An; je les oublie dès le lendemain. Je préfère imaginer ici les résolutions que pourrait prendre mon pays:Etre une terre d'accueil pour des réfugiés persécutés et torturés chez eux, mais en refusant que de faux réfugiés délinquants augmentent l'insécurité autour de nous.Promouvoir une justice impartiale,qui protège efficacement la société en refusant que les criminels aient davantage de droits que leurs victimes.Protéger l'environnement et les ressources naturelles tout en associant le développement économique et industriel pour créer des emplois et assurer notre qualité de vie.Protéger les plus faibles de la société tout en évitant les abus de l'assistanat et en encourageant la prise de responsabilité individuelle.Défendre les valeurs de notre démocratie avec des armes adéquates contre ceux qui veulent l'ébranler; réaliser que le laxisme engendre des réactions extrémistes et que le politiquement correct étouffe les remises en question.En écrivant cela, je me dis que je suis encore plus utopiste qu'en prenant mes résolutions personnelles. Alors cette fois, c'est promis, je n'en prendrai plus jamais.

Mathieu Rod
* Président de la SSR 2014 est jalonné d'enjeux importants pour notre pays. Telles les votations sur l'immigration en février et à l'automne. Ce sera l'occasion de débattre ce qui fait la force et les vertus de notre pays et les raisons de son bien-être. Souhaitons un verdict permettant de bâtir l'avenir sur la confiance en soi et l'ouverture.Ces votations diviseront. La Suisse, riche d'identités différentes, y compris étrangères, a besoin de cohésion. La SSR y contribue quotidiennement. La presse écrite, qui traverse une période mouvementée, remplit elle aussi son rôle. Souhaitons qu'en 2014 éditeurs et SSR s'emploient de concert à renforcer la place médiatique suisse, porteuse des valeurs qui font le succès de ce pays.Ce succès, c'est aussi sa diversité, notamment celle de ses journaux avec leur ancrage régional. Aujourd'hui, dans l'édition, les décisions de portée nationale sont largement concentrées à Zurich. Souhaitons une solution romande pour le quotidien d'audience nationale qu'est «Le Temps» – car la proximité est l'une des forces et vertus helvétiques.2014, un millésime qui s'annonce passionnant, bonne année à toutes et à tous!

* Président de la SSR 2014 est jalonné d'enjeux importants pour notre pays. Telles les votations sur l'immigration en février et à l'automne. Ce sera l'occasion de débattre ce qui fait la force et les vertus de notre pays et les raisons de son bien-être. Souhaitons un verdict permettant de bâtir l'avenir sur la confiance en soi et l'ouverture.Ces votations diviseront. La Suisse, riche d'identités différentes, y compris étrangères, a besoin de cohésion. La SSR y contribue quotidiennement. La presse écrite, qui traverse une période mouvementée, remplit elle aussi son rôle. Souhaitons qu'en 2014 éditeurs et SSR s'emploient de concert à renforcer la place médiatique suisse, porteuse des valeurs qui font le succès de ce pays.Ce succès, c'est aussi sa diversité, notamment celle de ses journaux avec leur ancrage régional. Aujourd'hui, dans l'édition, les décisions de portée nationale sont largement concentrées à Zurich. Souhaitons une solution romande pour le quotidien d'audience nationale qu'est «Le Temps» – car la proximité est l'une des forces et vertus helvétiques.2014, un millésime qui s'annonce passionnant, bonne année à toutes et à tous!

Olivier Maire, Keystone
* Maman de Zoé, emportée par un cancer le 26 octobre 2013Début janvier, je vais recommencer à donner mon sang de façon régulière. Je le faisais jusqu'en 2011, au moment de la rechute de Zoé, puis, par manque de temps, j'ai arrêté. Pourtant, tant de gens en ont besoin!Je désire continuer de m'investir avec Zoe4life, l'association créée au départ pour nous aider. Je souhaite que l'incroyable élan de solidarité qui a eu lieu pour nous puisse continuer pour d'autres familles.Je veux soutenir la recherche et obtenir un congé parental pour tous les parents dont les enfants sont gravement et longtemps malades.Les Suisses romands ont démontré une grande générosité en 2013. Une solidarité qui a prouvé que, si nous nous unissons, nous pouvons vraiment changer les choses.Si un enfant était diagnostiqué en 2014 avec le même cancer que ma fille Zoé, j'aimerais qu'il ait de meilleures chances de guérison. Et qu'il puisse avoir ses parents près de lui. Sans que ces derniers doivent arrêter de travailler ou souffrent de soucis financiers.Que 2014 soit l'année d'une grande sensibilisation au cancer de l'enfant. Que le combat de chaque petit héros malade ne soit jamais vain.Mais, avant tout, en 2014, je vais passer plus de temps avec ma fille aînée, Lana.

* Maman de Zoé, emportée par un cancer le 26 octobre 2013Début janvier, je vais recommencer à donner mon sang de façon régulière. Je le faisais jusqu'en 2011, au moment de la rechute de Zoé, puis, par manque de temps, j'ai arrêté. Pourtant, tant de gens en ont besoin!Je désire continuer de m'investir avec Zoe4life, l'association créée au départ pour nous aider. Je souhaite que l'incroyable élan de solidarité qui a eu lieu pour nous puisse continuer pour d'autres familles.Je veux soutenir la recherche et obtenir un congé parental pour tous les parents dont les enfants sont gravement et longtemps malades.Les Suisses romands ont démontré une grande générosité en 2013. Une solidarité qui a prouvé que, si nous nous unissons, nous pouvons vraiment changer les choses.Si un enfant était diagnostiqué en 2014 avec le même cancer que ma fille Zoé, j'aimerais qu'il ait de meilleures chances de guérison. Et qu'il puisse avoir ses parents près de lui. Sans que ces derniers doivent arrêter de travailler ou souffrent de soucis financiers.Que 2014 soit l'année d'une grande sensibilisation au cancer de l'enfant. Que le combat de chaque petit héros malade ne soit jamais vain.Mais, avant tout, en 2014, je vais passer plus de temps avec ma fille aînée, Lana.

DR

Ton opinion