Publié

Channing Tatum«Ado, j'étais strip-teaser!»

Avant de devenir comédien, il se dénudait sur scène. Avec trois films d'ici l'été, il est le nouveau Johnny Depp.

par
Henry Arnaud
1 / 16
Keystone
AFP
AFP

Sa vie aurait pu s'arrêter derrière les portes d'un strip club sordide. Mais Channing Tatum, 32?ans, est devenu comédien et il n'arrête pas de travailler. Cette année, il a cinq films à l'affiche. Dans tous les registres.

«Je te promets» raconte l'histoire d'amour d'un homme et de son épouse amnésique. Etes-vous aussi romantique dans la vie? Je suis un romantique, en effet. J'ai connu peu d'histoires d'amour mais toujours intenses. Comme mon personnage, j'ai promis à mon épouse de l'aimer et de la soutenir jusqu'à ce que la vie nous sépare. Je suis marié depuis quatre ans avec Jenna Dewan. Nous nous sommes rencontrés en 2006 sur le tournage de «Step Up». Le plus beau avec «Je te promets», c'est qu'il s'agit d'une histoire vraie. Nous avons rencontré les vrais héros durant le tournage.

Vous romantique? Vous incarnez un strip-teaseur qui multiple les conquêtes dans votre prochain film, «Magic Mike», de Steven Soderbergh. C'est mon histoire. Je me suis enfui de chez moi ado et j'ai atterri dans une boîte de strip-tease en Floride. «Magic Mike» raconte la vie d'un strip-teaseur qui a des années de métier et qui décide d'apprendre toutes les combines à un gamin. C'est comme cela que j'ai appris à faire la fête, à emballer les filles et à gagner facilement de l'argent. Nous avons choisi Alex Pettyfer pour incarner le jeunot.

Comment avez-vous survécu à ces années de débauche? J'ai eu la chance d'avoir des gars plus vieux que moi pour me rattraper à chaque fois que je tombais. Le plus dur n'était pas de danser ou de me déshabiller, mais d'arriver à obtenir de l'argent pour ça. Le public féminin aime s'amuser, mais il paie beaucoup moins que les mecs. Il m'arrivait de devoir choisir entre manger et payer mon loyer à l'époque.

Vous en ferez un livre? J'écrirai mes Mémoires un jour. Ma chance a été de partir pour New York, où j'ai fait mes débuts comme mannequin puis comédien.

Est-ce que vous auriez pu continuer dans le strip-tease? Je ne sais pas si je serais encore en vie si j'avais dû continuer ainsi. Ça marche tant que vous êtes jeune et beau. Le monde de la nuit a constamment besoin de chair fraîche.

Quel genre de gars êtes-vous dans votre vie privée? Ennuyeux! Je n'aime pas sortir. Les discothèques, j'ai connu ça dans ma jeunesse. J'aime la nature. Je viens récemment d'emmener mon épouse à Big Sur, près de San Francisco. C'est magique. Je pourrais y finir ma vie le jour où Hollywood ne voudra plus de moi. Camper en forêt, voilà un truc plus important que les palaces dans lesquels je séjourne pour la promo de mes films. Mais les producteurs vont m'envoyer coucher au camping communal si je parle ainsi (rires ).

Vous avez cinq films à l'affiche cette année. Pourquoi tourner autant? Tant que j'ai la chance de faire le métier que j'aime, je ne veux pas m'arrêter. J'espère seulement mériter tout le buzz autour de moi à Hollywood. Le plus dur n'est pas de grimper vers le sommet mais d'en descendre. On me dit que plus dure sera la chute…

Vous reprenez le rôle de Johnny Depp dans le remake de «21 Jump Street». Etiez-vous fan de la série? Je ne ratais pas un épisode. Notre remake s'inspire de la série, mais l'intrigue est beaucoup plus loufoque que l'original. Johnny Depp y fera une apparition.

Ton opinion