Football: Adrian Alvarez a décidé de revenir en Suisse

Publié

FootballAdrian Alvarez a décidé de revenir en Suisse

Six mois après être parti en troisième division suédoise, l'ancien joueur du LS a signé à Bavois. Joli coup pour le club vaudois de Promotion League.

par
Tim Guillemin
L'attaquant de 25 ans portait les couleurs du Vasteras SK, en Suède.

L'attaquant de 25 ans portait les couleurs du Vasteras SK, en Suède.

Stefan Lindgren

L'aventure scandinave d'Adrian Alvarez n'aura duré que six mois. Celui que «Le Matin» vous avait présenté en décembre se plaisait en Suède, où il a marqué les esprits depuis son arrivée à l'été 2016. «La vérité, c'est que j'aurais bien aimé y rester» a dit l'attaquant de 25 ans ce lundi. Il y est d'ailleurs retourné, après la trêve hivernale, pour négocier. Il y est resté jusqu'à dimanche pour trouver un nouveau club, lui qui avait décidé de quitter le Vasteras SK (troisième division) à la fin du dernier championnat, convaincu de pouvoir trouver mieux.

Il a eu des propositions d'ailleurs, Adrian Alvarez: «J'ai parlé avec quatre clubs de D2. Dimanche encore, j'étais à Falkenberg, un très bon club qui vient de tomber de D1. Je me serais bien vu y jouer. Mais...» Mais les Suédois ne lui proposaient que de quoi vivre, ou à peine plus. «Je vous dis la vérité: à 25 ans, j'aspire à plus», confirme celui qui a connu la galère des petits contrats à ses débuts dans le monde professionnel. La D2 suédoise aurait pu être un tremplin, mais le Vaudois n'a pas voulu prendre le risque. Il a donc décidé de rentrer au pays, où l'attendaient quelques belles propositions.

Parmi celles-ci, il a choisi Bavois, pour la sécurité professionnelle offerte par son président Jean-Michel Viquerat. Patron d'une entreprise de chauffage basée à Crissier, «JMV» a séduit l'attaquant avec un poste dans son entreprise. «C'était le bon choix, je suis content de l'avoir effectué. Travailler ne m'a jamais fait peur, je le faisais déjà quand je jouais au Mont ou à Lausanne. Et je me réjouis de commencer avec mes nouveaux coéquipiers, que je connais déjà bien pour la plupart», continue Adrian Alvarez, qui s'entraînera pour la première fois avec le groupe mercredi. Assurément, c'est un très joli coup pour le FC Bavois dans sa lutte pour le maintien en Promotion League.

Ton opinion