16.11.2018 à 20:09

MotocylismeAEGERTER: LE JOUR LE PLUS LONG

Dominique Aegerter se souviendra longtemps du mercredi 14 novembre 2018. Le jour où il a enfin su qu’il roulerait encore en GP Moto2 l’an prochain.

von
Jean-Claude Schertenleib Valence

Cinq heures autour de la table, en la base tessinoise de Giovanni Cuzari, le patron de Forward Racing. Cinq heures à parler. Beaucoup de chiffres et d’espaces publicitaires, un peu moins de technique (son chef mécanicien sera Mauro Noccioli, qui avait accompagné Tom Lüthi lors de son passage en 250 cm3 et qui a notamment travaillé avec Valentino Rossi et Loris Capirossi): «En Moto2, les pneus et les moteurs sont les mêmes pour tous; je ne suis pas persuadé que l’on fait de grandes différences avec le châssis», explique Dominique Aegerter. Qui découvrira vendredi prochain, à Jerez de la Frontera, la MV-Agusta F2, la moto qui marquera le retour d’un nom mythique en GP. «Ces derniers mois ont été terribles. Nous avons d’abord eu des ouvertures dans le team de Sito Pons, puis chez Martinez; il y avait aussi une possibilité de rester chez Kiefer, où je suis actuellement. Puis, les portes se sont fermées, mon manager Robert Siegrist a dû renoncer et avec mon frère Kevin, nous avons tout fait nous-mêmes. De longues discussions, la lecture de nombreux documents. Et, le week-end venu, je devais essayer de tout oublier pour redevenir pilote. On a aussi parlé de MotoE, puis de superbike, de supersport, même d’endurance, au tout dernier moment (une grosse touche avec la Honda officielle No 111). Jusqu’à mercredi...» Mercredi 14 novembre, le jour le plus long de la carrière de Dominique Aegerter.

----------

55 CHUTES, ZÉRO BLESSURE

La chute d'Alex Marquez.

Qui dit pluie, pense immédiatement chutes. Il y en a eues 55 ce vendredi à Valence, presque un record. Même si certains se sont relevés d’une démarche peu orthodoxe, aucune blessure n’est à signaler.

----------

2019: SANS PASINI... MAIS AVEC UN TEAM AMÉRICAIN

La première liste «provisoire» - c’est bien précisé - des teams et pilotes engagés l’an prochain en GP a été publiée. S’il ne devrait y avoir aucun changement en MotoGP, la situation de plusieurs équipes Moto2 et Moto3 semble plus incertaine. Chez Forward-MV Agusta, c’est finalement Stefano Manzi (actuellement blessé) qui est annoncé aux côtés de Dominique Aegerter, «le» transfert de la semaine. Conséquence: vainqueur de 12 GP dans sa carrière, l’Italien Mattia Pasini est au chômage technique. Quant à la structure «Swiss Innovative Investors» de Fred Corminboeuf, elle prend le nom de «American Team»; dans le paddock, ils sont beaucoup à espérer (notamment ceux à qui il doit encore beaucoup d’argent) que le nouvel investisseur du manager fribourgeois respecte plus ses promesses financières que les actuels.

----------

2019 (BIS): C’EST DÉJÀ LUNDI!

Ils auront juste eu le temps de faire la fête dimanche soir: pour tous ou presque, 2019 commence déjà lundi. Ce sera l’occasion, pour certains, de changer de couleurs et de découvrir ce qui les attend. Mardi et mercredi, premiers tests MotoGP à Valence. On y verra notamment Jorge Lorenzo sur une Honda, Johann Zarco au guidon de la KTM, alors que Franco Morbidelli découvrira la Yamaha M1. Ce sera aussi le grand jour pour quatre rookies en provenance de la Moto2: Francesco «Pecco» Bagnaia (Ducati), Miguel Oliveira (KTM), Fabio Quartararo (Yamaha) et Joan Mir (Suzuki). Vendredi, samedi et dimanche, l’intérêt se déplacera au sud-ouest, puisque le circuit andalou de Jerez de la Frontera accueillera les teams Moto2 (retour de Tom Lüthi) et les concurrents de la future Coupe du monde F.I.M. de MotoE, dont Jesko Raffin. Le Zurichois ne roulera que vendredi, avant de revenir à Valence pour la finale du championnat d’Europe Moto2, programmée le week-end prochain.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!