Publié

JusticeAffaire Luca: Rome ouvre une enquête pénale

Le consulat d'Italie à Genève a confirmé à la famille du petit Luca qu'une enquête pénale avait été ouverte par le tribunal de Rome. Des expertises italiennes contredisent la version de la justice valaisanne, rappelle «Le Nouvelliste».

Luca Mongelli (au centre dans sa chaise roulante), son frère Marco et sa mère Tina, en janvier 2012.

Luca Mongelli (au centre dans sa chaise roulante), son frère Marco et sa mère Tina, en janvier 2012.

Keystone

Un mail du consulat envoyé le 30 novembre à la famille Mongelli confirme ce qu'elle attendait depuis des mois: l'ouverture d'une enquête pour «lésions corporelles graves et tentative de meurtre».

Pour rappel, en 2002 à Veysonnaz, leur fils Luca avait été retrouvé à demi-nu dans la neige, couvert de griffures et dans le coma. la justice valaisanne a classé l'affaire en 2004, concluant que l'enfant avait été attaqué par son chien. Une version contestée par la famille, qui cherche depuis à relancer l'enquête.

Le tribunal de Rome, saisi par le Ministère de la justice pour des délits commis à l'étranger par des ressortissants italiens, s'appuie notamment sur une expertise médicale qui confirme la thèse de l'agression par des humains, selon des informations du «Nouvelliste».

Une autre expertise italienne effectuée par une pédopsychiatre confirme la validité du témoignage de Luca et de son petit frère, affirme le quotidien valaisan. Les deux enfants avaient désigné plusieurs adolescents du village comme étant les agresseurs.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!