13.10.2020 à 18:26

GenèveAffaire Maudet: le procès ne sera pas retardé

Le Parquet genevois a refusé une demande d’enquête complémentaire. Il va désormais pouvoir clore l’instruction de ce dossier et rédiger un acte d’accusation.

Le Parquet reproche à Pierre Maudet d’avoir pris part à un voyage aux Emirats, tous frais payés, en 2015.

Le Parquet reproche à Pierre Maudet d’avoir pris part à un voyage aux Emirats, tous frais payés, en 2015.

KEYSTONE

Le Ministère public genevois a refusé de mener des actes d’instruction complémentaires dans le cadre de la procédure pénale touchant le conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet. Les avocats d’un des protagonistes de l’affaire avaient formulé cette requête. Elle aurait pu retarder la tenue d’un procès.

L’information a été rendue publique mardi par la «Tribune de Genève». Elle a été confirmée par Marc Hassberger qui défend dans cette procédure un entrepreneur, connaissance de Pierre Maudet, qui a pris part à l’organisation du voyage controversé du magistrat à Abu Dhabi et qui a aidé à financer un sondage de campagne du conseiller d’Etat.

Maintenant que le Ministère public a rejeté la demande d’enquête complémentaire, il va pouvoir clore l’instruction de ce dossier et rédiger un acte d’accusation, ultime étape avant le renvoi des prévenus devant un tribunal.

Acceptation d’un avantage

Dans cette affaire à plusieurs volets, le Parquet reproche à Pierre Maudet d’avoir pris part à un voyage aux Emirats, tous frais payés, en 2015. Au début de l’été, le Ministère public avait annoncé son intention de traduire Pierre Maudet en justice pour acceptation d’un avantage.

La même accusation vise Patrick Baud-Lavigne, l’ex-bras droit du magistrat, qui est de surcroît prévenu de violation de secret de fonction et d’abus d’autorité. Deux entrepreneurs et un ancien haut-fonctionnaire sont également poursuivis dans ce dossier.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
11 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Henri Philippe

13.10.2020 à 21:53

Tout ça pour quelqu'un qui n'a pas coûté un centime à la République....pendant que d'autres facturaient taxis et téléphonie mobile.... A l'heure du Covid-19, tout ceci devient risible!

Nick Elkrom

13.10.2020 à 21:15

En cas de condamnation, a-t-il toujours droit à sa rente à vie ?

Étonnant

13.10.2020 à 21:02

Et pour les voleurs Pagani et Ruiz, on a abandonné les poursuites ! C'est l'objectivité et l'honnêteté de notre justice, nous fait-on croire.