Zurich: Agressés par un homme armé d'un couteau, des policiers tirent

Actualisé

ZurichAgressés par un homme armé d'un couteau, des policiers tirent

Plusieurs coups de feu ont été tirés et l'agresseur, touché, est hospitalisé

par
lematin.ch
Le quartier a été bouclé.

Le quartier a été bouclé.

Blick.ch

Du sang, des projectiles et des débris qui jonchent le sol témoignent de la violence de la scène qui s'est déroulée tôt ce matin à Zurich, et plus précisément à deux pas de la station tram/bus Schmiede Wiedikon.

Selon les propos de la porte-parole de la police municipale de Zurich, Judith Hödl, tout a commencé vers 6 h du matin. Armé d'un couteau de boucher avec une lame de quelque 25 centimètres, un homme se balade dans la Birmensdorferstrasse , à Zurich-Wiedikon. L'ayant aperçu, une patrouille de police décide de contrôler son identité. Or, l'homme, en voyant les policiers, se précipite sur eux, avec l'intention manifeste d'attaquer. Après avoir appelé du renfort, non sans avoir tenté de calmer et lancé les avertissements d'usage, les policiers ont finalement ouvert le feu contre leur agresseur. Celui-ci, âgé de 42 ans, est originaire d'Ethiopie. Il a été blessé et, hospitalisé, doit subir une intervention chirurgicale. Selon la porte-parole, la patrouille était dans une situation d'auto-défense.

D'après le Blick.ch, qui a interrogé un habitant du quartier, des cris ont résonné dans la rue vers 5 h 30. Puis des détonations: «On aurait dit un feu d'artifices», note ce témoin. Un deuxième voisin précise avoir «compté au moins cinq coups de feu. (...) Cela ressemblait à une mitrailleuse. Les tirs venaient très rapidement.»

Comme le rapporte Blick.ch, de nombreux projectiles sont encore sur la route et une balle a «atterri» dans la salle du restaurant vietnamien HaNoi, situé là. Son propriétaire n'a rien vu ni entendu mais a été prévenu ce matin par la police.

Pour l'heure, on ignore ce que l'Ethiopien faisait dans la rue armé d'un couteau.

De nombreux enquêteurs sont actuellement sur les lieux et la zone est bloquée.

Ton opinion