Actualisé 29.11.2019 à 17:55

ViolenceAgression à Bienne: l'homme s'en était pris à une ado

L'Albanais de 53 ans qui a poignardé mercredi un aîné dans une Migros biennoise s'en est ensuite pris à une adolescente.

par
LeMatin.ch
1 / 9
C'est dans ce magasin Manor que l'agresseur a fini par être maîtrisé par des agents de sécurité.

C'est dans ce magasin Manor que l'agresseur a fini par être maîtrisé par des agents de sécurité.

V.Dé
Jeudi à 8 heures, la Migros de la place de la Croix a rouvert ses portes à Bienne...

Jeudi à 8 heures, la Migros de la place de la Croix a rouvert ses portes à Bienne...

V.Dé
...après l'agression à l'arme blanche commise la veille vers 17h30.

...après l'agression à l'arme blanche commise la veille vers 17h30.

V.Dé

L'homme qui a poignardé mercredi soir un aîné à la Migros de la place de la Croix, à Bienne, a bien failli récidiver 750 mètres plus loin, au Manor de la place Centrale, où il a été plaqué au sol par des agents de sécurité.

Une étudiante présente au troisième étage du magasin, vers 17h50, s'est confiée au «Journal du Jura»: «Il avait les yeux rouges, comme s’il était sous l’emprise d’alcool ou de drogue», a-t-elle rapporté.

Du rayon papeterie-librairie, l'étudiante de 22 ans a vu l'agresseur menacer avec son couteau une adolescente au teint noir qui déambulait entre les rayons avec sa sœur et une amie. «L’homme a empoigné la jeune fille, lui a craché au visage et a crié ‹Schwarze Kopf!».

Baisser son arme

L’adolescente agressée s'est débattue en attrapant les poignets du forcené, lorsqu'un agent de sécurité a demandé à l'agresseur de baisser son arme. «Il refusait de s’exécuter et il a fait mine de poignarder une dame dans le dos, mais celle-ci n’a rien remarqué!», a raconté le témoin au «Journal du Journal».

L'agent de sécurité a maîtrisé l'agresseur jusqu'à l'arrivée de la police. Le forcené aurait également menacé d’autres personnes au teint noir ou basané. Il a finalement été placé en détention provisoire tandis que l'état de santé de sa victime, héliportée à l'Hôpital de l'Ile à Berne avec des blessures au cou et au ventre, reste préoccupant.

Vincent Donzé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!