Publié

Gland (VD)Agression sexuelle: principal suspect mis hors de cause

Le Suisse interpellé en novembre par la police française n'intéresse plus la justice vaudoise.

par
Benjamin Pillard/Raphaël Pomey

L'homme de 49 ans était fortement soupçonné d'être l'auteur de l'agression sexuelle d'une fillette de onze ans, le 14 avril 2011, dans le sous-sol d'un immeuble de la rue des Alpes, à Gland.

Le procureur en charge de l'enquête renonce à sa demande d'extradition. Cette affaire reste la priorité des spécialistes de la brigade des mineurs et mœurs. Les investigations se poursuivent. D'autres pistes font actuellement l'objet de l'attention des policiers. Le portrait-robot de l'agresseur est toujours disponible sur le site internet de la police vaudoise.

D'après les dires du voisinages, l'enfant aurait d'abord été menacée au couteau par son agresseur, puis bâillonnée et enfin droguée. Cette version n'avait pas été confirmée par le procureur.

La personne qui a été interpellé à Annemasse, le 30 novembre au petit matin, avait été remarquée dans le cadre d'un simple contrôle de la circulation. Il se déplaçait avec un pistolet Taser, interdit en France. Il était inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles pour une affaire d'abus sexuel sur un enfant de trois ans. Il avait purgé sa peine de sept ans mais n'avait pas rempli ses obligations administratives. Bien que mis hors de cause dans l'affaire du viol de Gland, il reste détenu sous la responsabilité des Autorités judiciaires françaises.

Ton opinion