Suisse: Agroscope: enveloppe de 458 millions de francs pour les bâtiments
Publié

SuisseAgroscope: enveloppe de 458 millions de francs pour les bâtiments

L’institut de recherche agronomique Agroscope fonctionnera avec trois centres principaux à Posieux, Changins (VD) et Reckenholz (ZH) ainsi qu’avec plusieurs stations décentralisées.

Une enveloppe de 175 millions de francs est réservée à des projets non spécifiés individuellement.

Une enveloppe de 175 millions de francs est réservée à des projets non spécifiés individuellement.

KEYSTONE

Le nouveau bâtiment d’Agroscope à Posieux (FR) recevra 153,2 millions de francs et le nouveau centre administratif bernois 130 millions. Après le Conseil des Etats, le National a approuvé jeudi sans opposition une enveloppe de 458,2 millions pour les bâtiments de la Confédération.

L’institut de recherche agronomique fonctionnera avec trois centres principaux (Posieux, Changins (VD) et Reckenholz (ZH) et plusieurs stations décentralisées. Le nouveau bâtiment permettra de concentrer les activités de laboratoire et les technologies de recherche.

Le canton de Fribourg construira le bâtiment sur un terrain appartenant à la Confédération. Il le lui louera durant 25 ans. Et c’est à l’expiration de ce délai que la Confédération pourra acquérir l’édifice en s’acquittant de la valeur résiduelle.

Cette procédure inhabituelle découle de décisions prises dans le passé, notamment par le Parlement. La commission compétente du National vérifiera que les gains d’efficacité résultant, entre autres, de la concentration d’Agroscope sur un plus petit nombre de sites bénéficient bien à la recherche agraire.

Centre administratif à Berne

Le centre administratif bernois de cinq étages permettra lui de centraliser des unités du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports. Sa réalisation devrait être achevée d’ici 2026. Plusieurs orateurs se sont interrogés sur la nécessité de construire ce nouveau centre alors que la crise du Covid a poussé nombre de collaborateurs à travailler à domicile.

Vu les avancées des télécommunications et le renforcement du travail à domicile, Daniel Brélaz (Verts/VD) a notamment appelé à relancer les processus de décentralisation de l’administration quand c’est possible. Le Vaudois estime également que l’achat ou la location de bâtiments devrait être envisagé pour éviter les nouvelles constructions.

La première étape des travaux du centre administratif de la Guisanplatz à Berne s’est déroulée de 2013 à 2019. Elle s’est achevée avec la construction des bâtiments destinés au Ministère public de la Confédération, à l’Office fédéral de la police, à l’Office fédéral de l’armement et à l’Office fédéral de la protection de la population.

Enfin, une enveloppe de 175 millions de francs est réservée à des projets non spécifiés individuellement. Cela concerne notamment des travaux de construction de moins de 10 millions de francs prévus par l’Office fédéral des constructions et de la logistique.

(ATS/NXP)

Votre opinion

0 commentaires