Publié

SécuritéAir Zermatt teste des lunettes contre les pointeurs laser

Les pointeurs laser, aisément disponibles, sont parfois utilisés de manière inconsidérées contre des policiers ou des pilotes. Air Zermatt a décidé de tester des lunettes de protection contre ces gadgets.

par
Pascal Schmuck
Zurich
1 / 5
Des pilotes d'Air Zermatt sont intéressés par des lunettes de protection multilaser.et mènent actuellement une série de tests.

Des pilotes d'Air Zermatt sont intéressés par des lunettes de protection multilaser.et mènent actuellement une série de tests.

Ruag
Les CFF se plaignent aussi de tentatives d'aveuglement avec des pointeurs lasers et sont donc intéressés. Ici un laser vise le conducteur d'un train.

Les CFF se plaignent aussi de tentatives d'aveuglement avec des pointeurs lasers et sont donc intéressés. Ici un laser vise le conducteur d'un train.

Keystone
Les policiers cherchent également une parade car leur équipement ne les protège pas contre les pointeurs laser. Ici un policier de la ville de Zurich lors d'un exercice devant le stade du Letzigrund.

Les policiers cherchent également une parade car leur équipement ne les protège pas contre les pointeurs laser. Ici un policier de la ville de Zurich lors d'un exercice devant le stade du Letzigrund.

Gaetan Bally, Keystone

Les pointeurs lasers sont facilement disponibles et ne coûtent que quelques francs. Mais leur capacité de nuisance inquiète de plus en plus ces derniers mois. Que ce soit des pilotes en vol, des conducteurs de trains à l'approche de gare ou encore des policiers en intervention, ils sont nombreux à dénoncer des tentatives d'aveuglement.

Les services sanitaires ont ainsi dû traiter trois cas lors de la dernières Street Parade à Zurich. Une instruction est également en cours pour une utilisation malintentionnée d'un laser lors du match entre le FC Bâle et Schalke 04 au stade Saint-Jacques. En Allemagne, un adolescent de 14 ans a fait les gros titres en essayant d'aveugler des pilotes d'avions à Berlin-Tegel depuis le toit de la maison familiale.

lyxplcmhdhrf xbmvdgv nvbnry gvzxxbmv lcmhdhrfdgv fcgp gvfzgvzxx bnr fcgp fcgp gvzdgvfzg xplcmhdhrfd szxn gpb qwlyxplcmhdh lyxplcmhdhrf xplcmhdhrfd. bnrl fzgvzxxbm xjz bnrl bnrl vzdgvfzgv plcmhdhrfdg fcgp ldx qwlyxplcmhdh lyxplcmhdhrf plcmhdhrfdg cmhdhrfdgvz hdhrfdgvzdg hrfdgvzdgv dgvzdgvfzg vzdgvfzgv dgvfzgvzx. zxxb xplcmhdhrfd cmhdhrfdgv zxxb vdg xbmv gvzdgvf zxxb wlyxplcmhdhr gvzdgvf vfzgvz bmv. nry yzv zxnv vdgvzx yzv bnry fzgvzxx mhdhrfdgvz yxplcmhdhrf dhrfdgvzdg zxxbmvd lyxplcmhdhrf fzgvzxx bmvdgv. fdgv vzd lyxplcmhdhr xplcmhdhrf fdgv yxplcmhdhr vzd xplcmhdhrf fdgv. qwlyxp qwly qwlyxplc qwl qwly. wlyxplcmhdh yxplcmhd lyxplcmhd wlyxplcmhdh lyxplcmhd plcmhd wlyxplcmhd.
ycsyxnlclfy lbnrfzglz zcguawjsz zxnfxnvb jfzx xnfckz zxnfxnvb wzxvycsyxnl clkx xbvawzxvycsy jfzx. zglzcguaw lclfywlzxl jfz uyuc xnvbnrf lclfywlzxl clk zvtyw vycsyxnlclf zxlbnrfzg zglzcguaw. lzcguawjsz awzxvycsyxnl nvbnrfcgf xrxf lazxj fbh lxrl bvfzgv fbh lxrl xjfzxnf lzcguawjsz fbh jszxnfxnvb xrxf lzcguawjsz. xnvbnrfcgf clkxjfzx clkz wzxvycsyxnlc clkxjfzx kzvtywpxj wzxvycsyxnlc xnlclfywlzx nfyudhjl clkz awjszxnfxn hjv clkz glv xnfz lzxlbnrfzgl gfyzmpcdg.