Inde - Airbus conclut un accord historique pour la fabrication d’avions militaires
Publié

IndeAirbus conclut un accord historique pour la fabrication d’avions militaires

Airbus et le conglomérat indien Tata se sont entendus sur un contrat de plus de 2,7 milliards de francs. 56 avions de transport militaire seront construits.

Ici, un modèle réduit de l’Airbus C295.

Ici, un modèle réduit de l’Airbus C295.

AFP

Airbus, le géant européen de l’aérospatiale, a conclu avec le conglomérat local Tata un accord historique de 3 milliards de dollars (2,75 milliards de francs) pour la fabrication d’avions militaires pour l’Inde, a annoncé le ministère indien de la Défense.

Airbus œuvrait depuis neuf années, pour remporter l’appel d’offres pour la fabrication de 56 avions de transport militaire destinés à l’armée de l’air indienne.

Dans le cadre de cet accord, l’Inde importera 16 avions d’Airbus Defence and Space fabriqués en Espagne, dans les deux ans suivant la signature du contrat. Les 40 autres seront fabriqués par un consortium dirigé par le conglomérat indien Tata sur une période de 10 ans.

«Il s’agit du premier projet de ce type dans lequel un avion militaire sera fabriqué en Inde par une entreprise privée», a souligné le ministère de la Défense, dans un communiqué, mercredi soir. Selon le ministère indien, il s’agit d’une «avancée majeure» de la campagne gouvernementale «Self-reliant India» (L’Inde auto-suffisante).

Le gouvernement nationaliste hindou a intensifié ses efforts, ces dernières années, pour réduire la dépendance de l’Inde aux importations et créer des emplois. L’accord avec Airbus devrait permettre de créer 600 emplois dans le secteur de la fabrication et 6000 autres indirects dans le pays.

Modernisation des infrastructures militaires

Chaque transporteur C-295MW sera également équipé de systèmes de guerre électroniques fabriqués en Inde. En proie à une rivalité vieille de plusieurs décennies avec le Pakistan et à des tensions croissantes avec la Chine, l’Inde a consacré des sommes considérables à la modernisation de son infrastructure militaire vieillissante.

Elle a également déboursé 9,4 milliards de dollars pour acheter des avions de combat Rafale, à la société française Dassault. Au moins 26 d’entre eux ont été livrés et 10 autres sont attendus d’ici à la fin de 2021, selon les autorités.

(AFP)

Votre opinion

2 commentaires