Hockey sur glace - Ajoie à une victoire du titre
Actualisé

Hockey sur glaceAjoie à une victoire du titre

Un triplé de Reto Schmutz permet au HC Ajoie de prendre les devants dans cette finale. Le titre et la promotion en National League, c’est peut-être pour mercredi à Porrentruy.

par
Julien Boegli
(Kloten)
Reto Schmutz, auteur de trois buts, trompe Dominic Nyffeler pour le 1-0.

Reto Schmutz, auteur de trois buts, trompe Dominic Nyffeler pour le 1-0.

Patrick Straub/Freshfocus

Non, les Aviateurs n’étaient pas sereins au moment de retrouver le HCA une cinquième fois lundi soir. L’entraîneur Per Hanberg l’a d’ailleurs senti. Il a senti que la situation, bien qu’elle n’ait encore rien eu d’inquiétante avant ce duel, pouvait prendre une tournure dramatique en cas d’échec. Alors l’entraîneur suédois du EHCK a sacrifié trois hommes de son alignement. Il a lancé le Canadien Riley Brace – aucun match de play-off jusque-là pour le renfort de Winterthour – à la place de l’ailier de Toronto Eric Faille (13 points lors des séries, 2 en finale). Il a également replacé Juraj Simek en lieu et place de Dominic Forget (11 points en séries, 1 lors de la finale).

Ces modifications allaient-elles suffire à relancer la machine zurichoise? Le premier quart d’heure l’a laissé penser. Plus nerveux, les Ajoulots ont accordé quelques brèches dont l’adversaire ne s’est pas servi. Marc Marchon, en position idéale à la suite d’une ouverture d’Andri Spiller, trouvait d’abord la mitaine de Tim Wolf (5e). Puis une perte de puck de Steven Macquat en zone défensive donnait une opportunité à Simek (13e).

Dans la minute suivante, c’est le capitaine Steve Kellenberger qui ne pouvait tirer profit d’une approximation de Daniel Eigenmann. Ajoie a frisé la correctionnelle mais s’en est sorti sans mal. Il a finalement fallu qu’une énorme opportunité s’offre aux visiteurs pour que l’édifice des lieux se fragilise. En fin de période, un mouvement lancé par Anthony Rouiller et relayé par Jonathan Hazen plaçait Reto Schmutz en situation favorable. L’envoi du meilleur buteur des séries finissait sa course sur la transversale de Dominic Nyffeler.

Un power play efficace

Une première punition infligée à Niki Altorfer dans l’enchaînement donnera une autre chance à Ajoie de prendre les devants. Une chance que Reto Schmutz n’a pas galvaudée. Cette ouverture entre les jambières du gardien de Kloten était suivie 14 secondes plus tard d’une deuxième réussite signée Lars Frei. L’ailier de la 2e ligne a contourné la cage, a freiné sa course puis a surpris Nyffeler du revers de la canne.

Ces deux réalisations tombées coup sur coup ont représenté le pire scénario pour Kloten, qui n’a rien fait pour arranger son cas par la suite. Comme deux jours plus tôt à Porrentruy, les Aviateurs ont perdu le fil lors du deuxième tiers après avoir globalement dominé le précédent. Cette fois-ci cependant, l’accumulation de pénalités leur a porté préjudice. Bénéficiant de six minutes quasi consécutives en avantage numérique, le HCA ne pouvait pas, cette fois, laisser passer pareille aubaine.

Si quatre minutes et demie ont malgré tout été nécessaires pour inscrire le 0-3, il est parvenu à faire ce qu’il n’avait réussi durant huit minutes samedi. À l’exécution, Reto Schmutz, pour son 14e but en 15 parties de play-off. Ce que ne dit cependant pas cette période de power play, c’est que les hommes de Gary Sheehan ont évité de peu une réduction du score, en laissant notamment Marc Marchon partir seul en rupture.

Wolf invaincu durant 126 minutes

Pour la première fois de la finale, Ajoie a ainsi bien digéré son coup du milieu en terrain ennemi, malgré la réduction de la marque d’Andri Spiller avant la deuxième pause. Tim Wolf venait alors de concéder son premier but en 126 minutes de jeu, le troisième seulement en 3h39 de jeu! Mais ce but, mine de rien, a passablement bouleversé la fin de rencontre. Parce que les vingt minutes finales, Kloten les a forcément passées dans le camp opposé.

C’était attendu. Les Aviateurs, dos au mur, ont exercé une folle pression devant les filets adverses. Et la réussite de Dario Meyer à la 45e minute n’a fait qu’accentuer ce sentiment de déséquilibre, de plus en plus marqué. Ajoie s’est accroché, il n’avait pas d’autre choix. Mais ce fut dur, tant la poussée locale a été étouffante.

C’est là qu’il a ressorti ses meilleurs arguments: la bravoure et la vaillance. Et il en fallait, lorsque le coach Hanberg a sorti son portier à 2’32’’ du terme, donnant une première opportunité à sa formation durant la soirée de patiner avec un homme de plus. Il en fallait bien davantage encore lorsque Phil-Michaël Devos a été envoyé sur le banc à 34 secondes de la fin. À 4 contre 6, le HCA n’a rien lâché, jusqu’à ce que Reto Schmutz, dans la cage vide comme il en a l’habitude, ne règle l’affaire.

Il fallait un succès sur la route, les Jurassiens le tiennent. À eux désormais de terminer leur œuvre mercredi sur leur glace.

Kloten – Ajoie 2-4 (0-2 1-1 1-1)

Swiss Arena. 50 spectateurs. Arbitres: MM. Massy, Hürlimann, Micheli et Stalder.

Buts: 20e (19’26) Schmutz (Devos, Eigenmann/5 c 4) 0-1, 20e (19’40) Frei (Hauert) 0-2, 35e Schmutz (Hazen/5 c 4) 0-3, 39e Spiller (Altorfer, Meyer) 1-3, 45e Meyer (Altorfer) 2-3, 60e (59’44) Schmutz (4 c 6, dans la cage vide) 2-4.

Kloten: Nyffeler; Back, Kindschi; Gähler, Bartholet; Oejdemark, Seiler; Janett, Ganz; Figren, Meyer, Brace; Simek, Kellenberger, Obrist; Spiller, Marchon, Altorfer; Leone, Füglister, Knellwolf. Entraîneur: Hanberg.

Ajoie: Wolf; Rouiller, Eigenmann; Birbaum, Hauert; Stemer, Aebischer; Hofmann; Hazen, Devos, Schmutz; Frei, Frossard, Huber; Camichel, Mäder, Joggi; Muller, Macquat, Schnegg; Roberts. Entraîneur: Sheehan.

Notes: Kloten sans Faille (étranger surnuméraire), Forget, Guntern, Seiler, Staiger, Truttmann (surnuméraires). Ajoie sans Casserini, Pouilly (blessés) ni Roberts (surnuméraire). Tir sur la transversale de Schmutz (18e) et sur le poteau de Joggi (26e). Temps mort demandé par Kloten (57e), qui évolue sans gardien (de 57’28 à 59’44).

Pénalités: 6 x 2’ contre Kloten, 2 x 2’ contre Ajoie.

Votre opinion