Hockey sur glace - Ajoie abasourdi par l’éclair luganais
Publié

Hockey sur glaceAjoie abasourdi par l’éclair luganais

Le néo-promu ajoulot n’a pas existé face à des Tessinois dont le sérieux affiché en début de match leur a permis de boucler l’affaire en un quart d’heure.

par
Julien Boegli
(Porrentruy)
Reto Schmutz et Ajoie ont patiné derrière le score tout le match (ici Mirco Muller).

Reto Schmutz et Ajoie ont patiné derrière le score tout le match (ici Mirco Muller).

Jonathan Vallat/freshfocus

Tout est allé bien trop vite pour le HC Ajoie mardi soir. Pour son deuxième match de la saison à domicile (défaite 3-1 contre Bienne une semaine plus tôt), il a littéralement été étouffé par un invité luganais qui, à l’évidence, n’avait pas l’intention de faire preuve de la moindre indulgence envers le nouveau venu en National League.

Les Tessinois ont imposé une cadence soutenue d’entrée de jeu. Ajoie n’a pas résisté, n’a jamais existé. Durant le premier tiers, il y avait simplement une ligue d’écart entre les deux équipes. Le Lugano de Chris McSorley a voulu voir ce que son rival avait dans le ventre. Et bien pas grand-chose de consistant, si ce n’est une fébrilité défensive qui a rapidement permis aux visiteurs de se mettre à l’abri.

Mise sous pression, l’arrière-garde des lieux a accumulé les maladresses et autres imperfections. Comme sur l’ouverture du score de Giovanni Morini, où un sérieux manque de réactivité a été observé (4e). Ses lacunes se sont révélées une fois encore à mi-période, lorsque le top scorer Daniel Eigenmann s’est fait naïvement dérober la rondelle dans l’arrondi par Calvin Thürkauf. À ce niveau, de telles hésitations doivent être bannies du répertoire.

Quand, en début de tiers médian, Luca Fazzini a inscrit le 4-0 en rupture alors que son équipe évoluait en infériorité numérique, on a compris que ce HCA trop léger pour une telle opposition n’aurait plus qu’une chose à faire: éviter autant que possible une première déroute saisonnière. La frappe sur le poteau de Matteo Romanenghi (18e) – l’attaquant débarqué de Lugano n’a plus marqué depuis trois ans – et la réaction générale affichée lorsque les Tessinois ont quelque peu desserré l’étreinte lui a permis de sauver l’honneur.

Au moins, la réalisation tombée à la 37e minute de la canne de Mathias Joggi, une frappe qui a surpris le gardien Niklas Schlegel, a été accueillie chaleureusement pas l’assemblée, qui l’a fêtée et chantée comme un succès. Ce que la sévérité du résultat ne dit cependant pas, c’est que les Jurassiens ont eu leurs chances pour atténuer un peu plus encore la sanction mais ont manqué de réussite en certaines occasions.

Bref, une soirée à mettre sur le compte de l’apprentissage. En espérant pour eux qu’il n’y en ait pas trop d’aussi douloureuses dans les semaines à venir.

Ajoie – Lugano 2-7 (0-3 1-3 1-1)

Raiffeisen Arena. 2843 spectateurs. Arbitres: MM. Tscherrig, Hungerbühler, Kehrli et Wolf.

Buts: 4e Morini (Boedker, Herburger) 0-1, 11e Thürkauf 0-2, 16e Alatalo (Riva) 0-3, 23e Fazzini (4 c 5!) 0-4, 34e Walker (Traber, Stoffel) 0-5, 37e Joggi (Hauert) 1-5, 39e Loeffel (Boedker, Herburger) 1-6, 42e Loeffel 1-7, 54e Frossard (Frei, Rouiller) 2-7.

Ajoie: Tim Wolf; Leduc, Eigenmann; Rouiller, Hauert; Birbaum, Helfer; Pouilly; Hazen, Devos, Asselin; Huber, Frossard, Joggi; Rohrbach, Romanenghi, Schmutz; Frei, Ness, Bogdanoff; Schnegg. Entraîneur: Sheehan.

Lugano: Schlegel; Alatalo, Riva; Loeffel, Müller; Nodari, Bernd Wolf; Chiesa; Fazzini, Arcobello, Carr; Boedker, Herburger, Morini; Bertaggia, Thürkauf, Josephs; Traber, Tschumi, Stoffel; Walker. Entraîneur: McSorley.

Notes: Ajoie sans Gfeller ni Macquat (surnuméraires), mais pour la première fois avec Even Helfer (acquis en licence A des juniors élites de Bienne). Lugano sans Haussener (blessé), Guerra ni Vedova (surnuméraires). Tir sur le poteau de Romanenghi (18e) et Leduc (50e).

Pénalités: 1 x 2’ contre Ajoie, 5 x 2’ contre Lugano.

Votre opinion