Hockey sur glace: Ajoie livre un match toutes les 41 heures et 20 minutes
Publié

Hockey sur glaceAjoie livre un match toutes les 41 heures et 20 minutes

Entre le 1er et le 20 février, le club jurassien dispute 11 duels de Swiss League. Comment gère-t-il ce calendrier démentiel?

par
Emmanuel Favre
A Ajoie, l’entraîneur en chef Gary Sheehan a dû revoir ses méthodes face à l’enchaînement des matches en février.

A Ajoie, l’entraîneur en chef Gary Sheehan a dû revoir ses méthodes face à l’enchaînement des matches en février.

Freshfocus

Il s’agit probablement d’un record. Entre le 1er février et le 20 février, le HC Ajoie dispute 11 matches du championnat de Swiss League, dont il occupe actuellement la deuxième place (33 matches, 74 points). Et dont il est le leader virtuel si l’on prend en considération la moyenne d’unités grappillées par rencontre (2,24).

Le calendrier du HC Ajoie du 1er au 20 février

Le calendrier du HC Ajoie du 1er au 20 février

Capture sihf.ch

Concrètement, le club jurassien, qui a été placé à deux reprises en quarantaine depuis le début de la campagne 2020-2021, amorce un duel toutes les 41 heures et 20 minutes durant cette phase dont il arrivera à mi-chemin ce mercredi soir à Langenthal (19h46).

‹‹J’ai bien veillé à ne pas imposer de longs déplacements au HCA durant cette période chargée››

Willi Vögtlin, responsable du calendrier de la Swiss League

«Lorsque j’ai dû réaménager le programme du HC Ajoie, je me suis basé sur mes 40 ans d’expérience dans le domaine, explique Willi Vögtlin, responsable des calendriers de la National League et de la Swiss League. Comme le HCA n’avait pas pu disputer ses premiers matches de la saison à domicile en raison des travaux dans sa nouvelle patinoire, j’ai casé un maximum de parties à Porrentruy. Et j’ai bien veillé à ne pas lui imposer de longs déplacements durant cette période chargée.» Résultat: huit matches à la maison et des voyages à La Chaux-de-Fonds, à Langenthal et à Zoug. «Il n’était pas question d’envoyer les Ajoulots à Viège, à Sierre ou à Biasca.»

Willi Vögtlin a 40 ans d’’expérience dans la gestion des calendriers.

Willi Vögtlin a 40 ans d’’expérience dans la gestion des calendriers.

Capture MySports

Face à son écran d’ordinateur, Vögtlin n’a dû composer qu’avec une contrainte réglementaire: accorder une pause de 20 heures entre le début de deux affrontements. «Le reste est commandé par le bon sens. On ne va pas faire jouer une équipe le lundi, le mardi, le mercredi et le jeudi.» Il ajoute: «Je tire mon chapeau à Ajoie qui ne s’est jamais plaint de cette situation.»

Du jamais-vu pour Sheehan

Un fait corroboré par Gary Sheehan, l’entraîneur en chef du HCA: «Je n’avais jamais vécu un tel enchaînement de matches. Mais voilà, c’est comme ça, il faut faire avec et trouver des solutions pour nous réinventer.» Le Québécois souffle: «J’ai deux fois plus de travail que d’ordinaire, mais le challenge est motivant.»

‹‹Les séances d’entraînement sont passées de 75 à 30 minutes››

Gary Sheehan, entraîneur en chef du HC Ajoie

Concrètement, le technicien a réduit la durée des entraînements. «Les séances sont passées de 75 à 30 minutes. Et on travaille essentiellement sur l’intensité.» Plus question donc de réaménager un power-play, de tester une nouvelle sortie de zone ou de procéder à des modifications au sein des triplettes. «Quand on peut se le permettre, on le fait durant les matches.» Des matches au cours desquels le temps de jeu est équilibré entre les unités. «On a aussi réduit la durée des présences sur la glace. Un shift ne doit pas excéder 40, voire 45 secondes.»

L’entraîneur en chef Gary Sheehan (à gauche)  et son assistant Vincent Léchenne ont dû se réinventer.

L’entraîneur en chef Gary Sheehan (à gauche) et son assistant Vincent Léchenne ont dû se réinventer.

Freshfocus

Avec son adjoint Vincent Léchenne, Sheehan a également pris le pari de ne plus effectuer de briefing vidéo avec l’ensemble de ses ouailles sur une base régulière. «On ne le fait que brièvement les jours de match pour évoquer les caractéristiques de nos adversaires.» Maintenant, les analyses des images se font par unités. Par exemple, avec les cinq hommes impliqués sur la première vague d’avantage numérique ou avec les membres d’un bloc qui devrait modifier un élément de son jeu.

Thibault Frossard et les Ajoulots ont remporté quatre de leurs cinq premiers matches du mois de février.

Thibault Frossard et les Ajoulots ont remporté quatre de leurs cinq premiers matches du mois de février.

Freshfocus

La méthode semble avoir suscité l’adhésion du groupe puisque le HCA a remporté quatre de ses cinq premiers matches du mois de février.

Mais, même s’il a été globalement préservé par les blessures, Sheehan ne le cache pas: il cherche à étoffer son groupe avant les play-off. «Idéalement avec un ou deux défenseurs et un attaquant.»

Votre opinion