Hockey sur glace - Ajoie perd le contrôle dans le final
Publié

Hockey sur glaceAjoie perd le contrôle dans le final

Le HC Ajoie a tenu tête à Rapperswil durant 40 minutes avant de céder à quatre reprises dans la dernière période. Rude!

par
Julien Boegli
(Porrentruy)
Rapperswil vient de passer devant (3-2), Ajoie ne reviendra pas.

Rapperswil vient de passer devant (3-2), Ajoie ne reviendra pas.

Jonathan Vallat/freshfocus

Étrillé aussi bien samedi dernier à Langnau (8-2) que mardi à Bienne (8-1), le HC Ajoie est-il en train de lâcher prise, physiquement et moralement? C’est la question, légitime, que les nombreux supporters jurassiens ont dû se poser sur le chemin de retour en début de semaine, tant leur formation a fait peine à voir. Le début de partie contre Rapperswil devait ainsi servir à lever le voile, en partie du moins, sur les interrogations qui taraudent le peuple ajoulot.

La discussion qui a suivi la déroute de la Tissot Arena, durant une bonne vingtaine de minutes à même le vestiaire seelandais mais sans la présence des coaches, a semble-t-il été bienfaisante à en juger l’entame de match vendredi. Habitué à devoir endurer la pression adverse lors de la période initiale, à souffrir tant et plus, Ajoie a tout de suite pris les choses en main, comme pour montrer à son fidèle public qu’il avait quelque chose à se faire pardonner.

Bien placé sur un envoi d’Alain Birbaum, Maxime Fortier a trouvé l’ouverture entre les jambières du gardien Melvin Nyffeler à la 6e minute, récompensant l’esprit d’entreprise des Ajoulots. Ainsi, pour la quatrième fois de la saison seulement, le néo-promu a réussi à inscrire le premier but. Cet avantage, il l’a tenu jusqu’à la première pause, bien qu’il aurait pu le perdre quelques secondes seulement après l’avoir obtenu (arrêt de la jambière de Wolf devant Albrecht).

Mais ce «Rappi»-là, fort de ses huit victoires lors des neuf dernières sorties, n’avait pas l’intention d’endosser plus longtemps cette posture de soumission. Sa réaction immédiate lors du tiers médian lui a d’ailleurs permis d’égaliser par Yannick-Lennart Albrecht, oublié devant Tim Wolf.

Les bonnes intentions jurassiennes étaient toujours présentes et n’ont pas disparu par la suite, malgré le réveil et le retour adverse, malgré aussi ses limites offensives actuelles. Plusieurs éléments paraissent en quête d’un second souffle, à l’image du Top Scorer Philip-Michaël Devos, peu mobile, pas dans un bon soir et qui semble toujours enquiquiné par sa cheville douloureuse.

Guillaume Asselin retrouve lui la forme après plusieurs semaines à soigner ses adducteurs. Unique buteur mardi soir à Bienne, c’est de lui qu’est venue la solution après la demi-heure. Sa reprise directe, un véritable coup de canon sous la transversale sur une passe de Thibault Frossard, a relancé les affaires jurassiennes.

Il reste néanmoins un problème que le HCA ne parvient toujours pas à résoudre, ce sont ses débuts de tiers manqués. 85 secondes ont suffi aux St-Gallois pour égaliser une première fois, il leur en a fallu 32 dans le dernier tiers pour revenir une seconde fois. Sandro Forrer a profité du manque de réaction de Devos pour pousser la rondelle au fond du but.

On a dès lors senti qu’Ajoie pourrait très vite atteindre le point de rupture. Nando Eggenberger, seul devant Wolf (42e), et Jérémy Wick (43e) ont manqué de peu de donner l’avantage à leur formation. Il a fallu que M. Lemelin dicte deux punitions pour le moins sévères à l’intention de Reto Schmutz puis Bastien Pouilly pour que le match bascule en faveur des visiteurs. Et plutôt chanceusement, puisque la rondelle de Sandro Zangger a ricoché sur deux joueurs des lieux avant de finir dans les filets (2-3, 52e).

La réaction de dépit qui en suivi de Daniel Eigenmann, pénalisé à son tour par le directeur de jeu canadien, a définitivement scellé le sort du HC Ajoie, engagé dimanche à Rapperswil pour le premier match de sa seconde moitié de parcours.

Ajoie - Rapperswil 2-5 (1-0 1-1 0-4)

Raiffeisen Arena. 3635 spectateurs. Arbitres: MM. Lemelin, Hürlimman, Kehrli et Schlegel.

Buts: 6e Fortier (Birbaum) 1-0, 22e Albrecht (Jelovac, Profico) 1-1, 33e Asselin (Frossard, Bogdanoff) 2-1, 41e Forrer (Dünner, Wick) 2-2, 52e Zangger (Profico/5 c 4) 2-3, 53e Lammer (Albrecht/4 c 5) 2-4, 59e Cervenka (Forrer, Vouardoux/cage vide) 2-5.

Ajoie: Wolf; Birbaum, Pouilly; Joggi, Hauert; Rouiller, Eigenmann; Helfer; Fortier, Devos, Huber; Asselin, Frossard, Schmutz; Frei, Romanenghi, Rohrbach; Bogdanoff, Ness, Macquat; Schnegg. Entraîneur: Sheehan.

Rapperswil: Nyffeler; Vouardoux, Djuse; Jelovac, Profico; Aebischer, Bircher; Lammer, Albrecht, Cervenka; Zangger, Rowe, Eggenberger; Wick, Dünner, Forrer; Wetter, Mitchell, Neukom; Brüschweiler. Entraîneur: Hedlund.

Notes: Ajoie sans Hazen, Leduc, Wännström (blessé) ni Hänggi (retourné à Berne). Rapperswil sans Baragano, Lehmann, Moses, Sataric (blessés), Maier (absent) ni Ramsauer (surnuméraire). Tir sur le poteau de Wick (53e). Ajoie évolue sans gardien (57’47 à 58’39).

Pénalités: 6 x 2’ contre Ajoie, 3 x 2’ contre Rapperswil.

Votre opinion