Actualisé

Ski alpin-Coupe du mondeAksel Lund Svindal en patron à Kitzbühel

Le Norvégien a cueilli la 35e victoire de sa carrière en remportant vendredi le Super-G dans la station autrichienne. Feuz a pris le 6e rang.

Personne n'a pu rivaliser vendredi avec Aksel Lund Svindal.

Personne n'a pu rivaliser vendredi avec Aksel Lund Svindal.

AFP

Aksel Lund Svindal a signé le 35e succès de sa carrière. Le Norvégien a enlevé avec maestria le Super-G de Kitzbühel devant son compatriote Kjetil Jansrud (à 0''50) et l'Autrichien Matthias Mayer (à 0''56).

Aksel Lund Svindal a confirmé son histoire d'amour avec le Super-G de Kitzbühel. Pour la première course du week-end du Hannenkamm, le Norvégien a remporté pour la troisième fois le Super-G organisé dans la station autrichienne, revenant à deux longueurs du maître absolu des lieux Hermann Maier. Sur une Streif remodelée avec un départ à la Mausefalle et une arrivée à l'Oberhausberg, Svindal s'est distingué sur les plats en reprenant du temps à tous ses adversaires, à commencer par son pote Kjetil Jansrud. Dès le 3e temps intermédiaire, le colosse d'Oslo a trouvé le moyen de conserver sa vitesse en utilisant au mieux ses 97 kilos.

Tracé modifié

Meilleur Suisse, Beat Feuz s'est bien comporté hormis une erreur à la sortie du Steilhang. Il se classe 6e à 0''83 de Svindal. Le vainqueur du Lauberhorn a bien géré le schuss menant à la Hausbergkante, ce qui laisse augurer de bonnes choses pour la descente de samedi. Il faut aussi dire que le tracé a été modifié afin de préserver la Streif. La neige est tombée en abondance sur la piste et les organisateurs veulent par tous les moyens préserver le monument pour samedi. C'est notamment pour cette raison que le Steilhang a vu son tracé évoluer pour ce Super-G et que la Traverse et le schuss final ont été amputés.

Les autres coureurs suisses ont éprouvé davantage de difficultés. Après le passage de trente concurrents, Gilles Roulin pointe à la 13e place, Thomas Tumler à la 16e place et Ralph Weber à la 19e. Parti avec le numéro 2, Mauro Caviezel a manqué une porte sur le haut du parcours. Présent à Wengen pour tester son genou et voir si ses ligaments supportent les chocs d'une course, Carlo Janka ne s'est pas déplacé à Kitzbühel. Il devrait tout miser sur les entraînements internes menés en Corée du Sud.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!