Dakar 2022 – Al-Attiyah domine Loeb et Sainz lors de la 4e étape
Actualisé

Dakar 2022Al-Attiyah domine Loeb et Sainz lors de la 4e étape

Le Qatarien a renforcé mercredi son avance en tête du classement général. Nasser al-Attiyah a profité d’une pénalité pour s’adjuger la victoire.

Nasser Al-Attiyah compte 

Nasser Al-Attiyah compte

AFP

Le Qatarien Nasser al-Attiyah (Toyota) a remporté mercredi la 4e étape du Dakar-2022, dans la catégorie auto, soit 464 km entre Qaisumah et Ryad, suite à une pénalité de deux minutes infligée, après l’arrivée, au Saoudien Yazeed Al Rajhi (Toyota).

Toujours leader du classement général, Al-Attiyah a ajouté 25 secondes à son avance sur le Français Sébastien Loeb (Prodrive), 2e de cette étape devant l’Espagnol Carlos Sainz, triple vainqueur de l’épreuve, qui avait gagné mardi dans son buggy Audi hybride.

Al Rajhi sur le podium

Loeb est toujours 2e du classement général, mais à 38 minutes d’al-Attiyah, suite à ses problèmes mécaniques de mardi, quand il avait fini la 3e étape avec deux roues motrices seulement.

Le héros du jour, Al Rajhi, malgré sa pénalité, se hisse dans le trio de tête au classement général, à 49 minutes du leader qatari, avec deux secondes d’avance seulement sur le Sud-Africain Giniel de Villiers, dans la troisième Toyota du Top 5 provisoire.

En moto, Barreda l’emporte

L’Espagnol Joan Barreda Bort (Honda) a triomphé dans la catégorie moto, décrochant sa deuxième victoire en trois jours. Le motard espagnol a toujours remporté au moins une étape du Dakar à chaque édition depuis 2012. Déjà victorieux lundi, il a devancé cette fois le Chilien Pablo Quintanilla (Honda), 2e en 2020. Troisième de cette étape, l’Italien Danilo Petrucci (KTM) a été pénalisé et il est finalement classé 15e.

Au classement général, l’Anglais Sam Sunderland (KTM) conserve la tête avec trois minutes d’avance sur l’Autrichien Matthias Walkner (KTM), vainqueur en 2018 et 8e de cette étape. Barreda Bort remonte à la 6e place après ses deux victoires en trois jours. Le podium provisoire est toujours complété par le Français Adrien Van Beveren (Yamaha), désormais relégué à 4’54.

De son côté, le motard neuchâtelois Nicolas Monnin continue son bonhomme de chemin. Même s’il ne fait pas chaud dans le désert d’Arabie Saoudite. Il était préparé à beaucoup de choses, mais peut-être pas à cela: «Quand tu roules à 120 km/h pendant une heure avec un vent de face, tu as beau avoir des sous-gants, des gants d’hiver, une sous-couche, une surcouche coupe-vent, une cagoule et un tour de cou, tu es glacé jusqu’aux os.» Seul motard suisse engagé dans le 44e Dakar, en Arabie Saoudite, Nicolas Monnin (112e de l’étape du jour, 107e du général) découvre chaque jour de nouvelles difficultés. 12 degrés au maximum, le mercure qui descend à moins de 5 degrés la nuit, il fait froid sur le Dakar cette année.

Ce mercredi, pour ce qui était la plus longue spéciale du millésime 2022 (465 km), le Lausannois Jérôme De Sadeleer et son équipier français Mika Metge ont pour leur part signé le 12e chrono de la catégorie SSV; les deux hommes reviennent dans le top 10 (8e rang) du classement général, au quart du parcours.

(AFP)

Votre opinion