Actualisé 14.01.2015 à 10:21

Al-Qaida revendique l'attentat contre «Charlie Hebdo»

Attentat à Paris

Al-Qaida au Yémen a revendiqué l'attentat qui a décimé la semaine dernière la rédaction du journal satirique français, dans une vidéo mise en ligne mercredi.

1 / 108
De courtes et sobres hommages, avec dépôts de gerbes et minutes de silence, ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire «Charlie Hebdo» et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts. (Jeudi 5 janvier 2017)

De courtes et sobres hommages, avec dépôts de gerbes et minutes de silence, ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire «Charlie Hebdo» et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts. (Jeudi 5 janvier 2017)

AFP
Le beau-frère de l'un des auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo a été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme». (Samedi 27 août 2016)

Le beau-frère de l'un des auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo a été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme». (Samedi 27 août 2016)

AFP
On apprend que les armes d'Amédy Coulibaly, qui lui ont permis d'assassiner 5 personnes, ont été livrées sous surveillance de la gendarmerie de Lille par un de ses indics. (mardi 31 mai 2016)

On apprend que les armes d'Amédy Coulibaly, qui lui ont permis d'assassiner 5 personnes, ont été livrées sous surveillance de la gendarmerie de Lille par un de ses indics. (mardi 31 mai 2016)

AFP

Le dirigeant de la branche d'Al-Qaida installée au Yémen a revendiqué l'attentat contre le journal satirique.

«Des héros ont été recrutés et ils ont agi, ils ont promis et sont passés à l'acte à la grande satisfaction des musulmans», a déclaré dans la vidéo mise en ligne sur un site islamiste l'un des dirigeants d'Al-Qaida dans la péninsule Arabique (Aqpa), Nasser Ben Ali al-Anassi.

«Nous, Al-Qaida dans la péninsule Arabique, revendiquons la responsabilité pour cette opération comme vengeance», a-t-il ajouté.

Ce dirigeant de la branche d'Al-Qaida installée au Yémen, faisait référence aux auteurs de l'attentat contre le journal français, les frères Kouachi, dont l'un s'était réclamé d'Aqpa peu après l'attaque menée à Paris.

Volonté posthume de Ben Laden

«Nous tenons à préciser à l'intention de la nation musulmane que c'est nous qui avons choisi la cible, financé l'opération et recruté son chef», a ajouté al-Anassi. «L'opération a été menée sur ordre de notre émir général Ayman al-Zawahiri et conformément à la volonté posthume d'Oussama ben Laden».

Le texte lu par ce dirigeant d'Aqpa était intitulé: «Vengeance pour le prophète d'Allah: message à propos de l'attaque bénie de Paris».

Dans une vidéo diffusée vendredi, un responsable religieux d'Aqpa avait menacé la France de nouvelles attaques. «Vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, son messager et les croyants», déclarait dans ce message Harith al-Nadhari, une autorité en matière de charia, la loi islamique, au sein d'Aqpa.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!