Publié

VotationAlain Berset: «L'initiative sur l'avortement nous ment!»

Le conseiller fédéral socialiste regrette que l’initiative populaire «Financer l’avortement est une affaire privée» cache son vrai but: attaquer le principe même du droit à l’avortement.

par
Propos recueillis par Cléa Favre et Stéphane Berney
Le chef du Département de l’intérieur, Alain Berset, a reçu «Le Matin» dans les bureaux de son administration bernoise, à l’Inselgasse.

Le chef du Département de l’intérieur, Alain Berset, a reçu «Le Matin» dans les bureaux de son administration bernoise, à l’Inselgasse.

Laurent Crottet

Rebelote douze ans après! Le peuple suisse devra voter le 9 février prochain sur l’initiative po pulaire «Financer l’avortement est une affaire privée». En 2002, il avait pourtant approuvé la solution des délais à 72%. Un oui qui encadrait l’avortement de manière légale et qui l’intégrait dans les prestations de base de l’assurance-maladie (LAMal). C’est justement ce volet financier qu’attaquent les initiants. Ils veulent sortir l’interruption volontaire de grossesse du catalogue LAMal. Le conseiller fédéral Alain Berset, en charge de la Santé, y voit en réalité une manœuvre pour remettre en question le principe même de solidarité et le droit à avorter.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!